AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

[Fiche] Camille Solfège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Fiche] Camille Solfège Sam 1 Aoû - 16:10

~ IDENTITY ~


NOM : Solfège
PRÉNOM : Camille
SURNOM : /
ÂGE : 13 ans
ORIGINE : Francaise
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro

~ CHARACTER ~


SITUATION FAMILIALE ET AMOUREUSE : Une famille tout à fait normale (Parents, oncles…) & N’ai jamais tombée amoureuse.

PHYSIQUE :
: Camille mesure 1 mètre quarente six. Elle a globalement une apparence fragile, un peu comme une poupée. C’est pour cela qu’on la prend souvent pour une gamine sans défence, surtout avec ses airs bambin et faible.
Son visage est rond et plutôt pâle mais c’est naturel. Ses yeux sont grands et arrondi, d’un gris profond et doux. Ses cheveux blancs ont une coupe carrée légère. Une large frange cache complètement son front et des mèches dissimulent ses petites oreilles. Elle arbore souvent une expression paisible, toujours entre le sourire timide et l’attente. Elle a souvent le regard dans le vague, comme un lapin blanc, ce à quoi elle fait déjà penser.
Derrière le miroir, elle a gardée la robe blanche à col de marinière de l’avatar. Elle lui arrive un peu au dessus des genoux. Celle-ci risque d’être un peu sale à la fin mais bon xD Elle porte une paire de chaussure fermée et noir qui brille. Des petites chaussettes blanches en dépassent.
Passant derrière le miroir et confrontée à un choc, Camille a adopté une nouvelle attitude propre à une certaine circonstance. Quand elle se « réveille » (Dans des moments où elle est en grand danger) son expression faciale devient beaucoup plus menaçante. Ses yeux se font très durs et froids tandis son sourire retombe et aborde une expression sévère. Elle redevient normal sitôt le danger écarté, comme si de rien n’avait été.


CARACTÈRE :
Camille n’a pas vraiment de caractère. Elle est d’une indifférence maladive depuis son enfance. Elle ne fait que fixer les choses avec un vague sourire sans chercher quoi que ce soit. Pourtant, elle peut aussi parler si elle est intéressée. Dans le cas contraire, elle ignore simplement la personne où le bruit qui la gêne. Elle est aussi dotée d’une grande intelligence et d’une faculté d’analyse impressionnante, comme son ouïe.
S’étant raccrocher toute sa vie à son violon et à son rêve, les voir se briser de la sorte à éveiller une certaine folie. Elle se met à parler étrangement (et toute seule), répétant sans cesse les mêmes mots comme un disque rayé (« Avez-vous vu le conservatoire, le conservatoire, le conservatoire ? »). Mais il ne faut pas oublier une certaine dose de violence, profondément enfouit. Elle est totalement inoffensive jusqu’au moment où elle se sent en danger. Et là bien sur, c’est une autre paire de manche. Elle ne pense plus qu’à s’en sortir, prenant la solution de la fuite ou de la bataille en fonction de l’adversaire. Tuer n’est pas son but principal. Au contraire, elle évite au maximun ce genre de situation. Elle n'a recourt à la violence qu'en cas d'extrème néssésité (Elle prend en compte sa faible force physique).
Elle s’attache facilement aux gens qui se montrent gentils avec elle et aura alors, un peu plus de mal à se « réveiller » en cas d’agression. C’est une forme de naïveté.



HISTOIRE :
Camille est l’héritière d’une grande famille de violoniste. Depuis des générations, le destin des descendants est de devenir musicien. Et Camille n’était pas du genre à se rebeller. Toute petite, elle commença le violon avec plaisir. Son manque de vivacité n’inquiétait pas sa famille, ils n’allaient pas se plaindre de ne pas avoir une gamine qui hurle et fout le bordel partout. En dehors de son cours, elle était une véritable loque. A l’école comme chez elle, elle restait assise à regarder un objet quelconque fixement pendant des heures. Malgré sa douceur et sa candeur, elle effrayait les autres enfants du à son manque de réaction. Et lorsqu’elle parlait, le silence se faisait autour d’elle tellement il était rare qu’elle s’intéresse à quelque chose. Elle avait donc grandi comme cela, jusqu’à ses douze ans. Elle était devenue un vrai prodige de son instrument, personne ne l’égalait. Cela effaçait son caractère fade et ennuyeux aux yeux des gens. Mais ses parents avaient tiqués depuis peu. Etait-ce normal ? Cette immobilité avait une part effrayante. Et le sourire neutre qu’elle afichait sans arrêt n’était plus à leur gout. Ils décidèrent de l’emmener chez le psychiatre. Arrivée devant cette porte inconnue, Camille cligna des yeux. Elle se mit à tourner autour d’elle pour s’approprier les lieux. Puis la porte s’ouvrit sur une vielle femme, un sourire paisible comme elle. Elle avait déjà réussit à se mettre Camille dans sa poche. Ce n’était pas bien difficile me dire-vous. Et c’est vrai, une personne avec une aura douce et tranquille comme cette femme, mettait le petit lapin en confiance.

- Comment t’appelles-tu, ma petite ?

Confortablement assise sur un grand siège, la fillette leva les yeux sur la psy.

- Camille.
- Tu es contente Camille ?
- Oui.
- Pourquoi ?

Camille cligna des yeux d’incompréhension. Elle lui demandait si elle était contente… Camille qui n’avait jamais été malheureuse ne savait quoi répondre à part « oui ». Mais elle était bien incapable de dire pourquoi.

- Je ne sais pas…
- Il y a un quelqu’un que tu aimes beaucoup ?

Pourquoi changeait-elle si vite de question ? Camille se sentait mal à l’aise.

- J’aime mon violon.
- Mais un violon, ce n’est pas vivant. Tu aimes quelqu’un, non ?
- Oui, mon violon. J’aime mon violon.

La psy prit des notes et réarticula la question encore une fois comme si elle parlait à un handicapé. La même réponse revint.

- Tu te sens seule, Camille ?
- Non.

Elle n’avait pas conscience de sa solitude. Sa conscience se limitait à sa passion. Et si on pouvait dire, à sa vie.

- Qui est avec toi ?
- Mon violon. Et sa musique. Tout le temps. Je l’entends toujours, même là.

Elle ferma mes yeux. Oui, que serait-elle sans son instrument ? Rien du tout. La vie sans ca, n’était pas une vie. Prise d’une étrange envie de jouer, elle se leva, et sans un mot supplémentaire, sortie. Son oreille la guida chez elle, où son père jouait lui aussi.

- Déjà de retour mon amour ? Comment était-ce ?
- Bien, papa.

Puis elle alla dans sa chambre, le cœur battant la chamade et elle empoigna son violon. Alors qu’elle jouait comme si elle était en transe, son père téléphona à la vielle femme. Le bilan était mauvais. Elle était incapable de décrire le problème de sa fille. Mais elle ajouta qu’il ne s’agissait pas d’une maladie. C’était juste une dépendance. Comme avec de la drogue. Son père raccrocha le combiné, rassuré. Sa fille accro au violon ? Tant mieux, si ca pouvait lui faire plaisir. Si ce n’était pas une maladie, ce n’était rien d’inquiétant n’est-ce pas ?


~.~
Quelques mois plus tard, le jour de son anniversaire.


- Je suis si fière de toi ma chérie ! Tu vas faire ton premier concert ! Au conservatoire en plus !

Sa mère l’enlaça. Camille, prodigieuse violoniste, faisait ses premiers pas dans la musique. Il correspondait pour le lapin à une renaissance. Aujourd’hui, elle renaissait. Et si elle réussissait son spectacle, les portes des plus grandes écoles de musique lui seraient ouvertes. Camille enlaça à son tour sa mère, trop heureuse. Ces débordements d’affection étaient rares et montraient l’occasion exceptionnelle que cela représentait. Dans moins d’une demi-heure, elle allait montée sur scène. Elle lâcha sa mère et toucha sa robe blanche puis elle se caressa les cheveux. Tout était comme dans un rêve… Elle attrapa son violon de scène et dit à sa mère, radieuse :

- Je vais à ma loge, maman. Je reviens.
- Fais vite, ma chérie !

Puis elle se mit à courir. Son cœur battait tellement fort qu’elle avait l’impression qu’il allait exploser. Elle s’assit devant sa glace et s’inspecta. Son maquillage était parfait, tout comme sa coiffure et sa robe. Mais elle remarqua une tache rougeâtre sur le miroir. Cela la gênait. Sans lâcher son violon elle empoigna un mouchoir avec la main qui tenait l’archer. Puis elle l’appliqua sur le reflet et frotta.

- Cela ne part pas…

Soudain, une sorte de vapeur s’échappa de la glace. Elle émit un cri étouffé avant de se faire aspirer totalement par le miroir.


Derrière le miroir.


Il y faisait noir. Et froid. Camille resserra ses mains autour de son instrument, qui l’avait accompagné. Elle avait mal. Son cœur battait toujours aussi fort mais c’était totalement désagréable.

- Tu sais ce que ça signifie ?

Le lapin sursauta. Elle se retourna mais ne vit qu’un miroir en miette. C’était la seule chose visible dans toute cette « pièce ». Elle bougea négativement la tête pour signifier son ignorance. Elle avait tellement envie de pleurer que si elle ouvrait la bouche, ses larmes couleraient comme un torrent.

- Tu ne retourneras plus chez toi, mais console toi, oublie ta triste réalité et ouvre cette porte.

Plus chez soi ? Mais… Et le conservatoire ? Non, non !! Camille se leva, fébrile et larmoyante.

- Elle t'emmènera à la première étape de ton voyage. Bon jeu, hihi.

Elle secoua la tête de toutes ses forces, enfonçant ses ongles dans le manche de l’instrument.

- Je-Je cherche le conservatoire…

Elle se remit à sourire. Voilà, elle perdait la tête. D’un pas saccadé, elle se dirigea vers le miroir. Levant les bras et son violon au dessus de celui-ci, elle le frappa jusqu’à ce que sa raison de vivre émette un cri d’agonie. Il était comme le miroir : brisé, explosé, en miette, réduit en charpie. Un rire qu’elle ne connaissait pas résonna. Mais c’était le sien. Il était juste démuni de toute candeur. Elle se retourna lentement vers la porte, dernier échappatoire. Trainant la carcasse du violon au sol, elle tourna lentement la poignée. Et avant d’y entrer, elle ajouta d’une voix glauque :

- Auriez-vous vu le conservatoire, le conservatoire ?


VOTRE BUT DANS LE JEU : Retrouver le conservatoire… Ou jouer du violon à tous les habitants de ce monde (On se contente du public qu'on a xD)

AUTRE : Ce que j’appelle « Eveiller » c’est le simple fait qu’elle ressente un besoin de survie. Courir, crier, pleurer, peut-être même se battre (Tout cela ne l’affectant pas dans son état normal).

~ FOR PLAYING ~


GROUPE AUQUEL VOUS SOUHAITEZ APPARTENIR :
Je pense que "Cloudberry" ou "Strawberry" lui iraient... Puis-je laisser le choix au modérateur ? Je ne sais pas lequel est le mieux .__.

VOULEZ VOUS UNE DEMEURE Non !

VOULEZ VOUS UN RANG PERSONNALISÉ ?
C'est sympas les rangs alors je me permets : Small White Rabbit

~ AND YOU ~


COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Sur les partenaires du Pensionnat des As !
QU'EN PENSEZ VOUS ? J'ai bien accroché... Il m'a tout de suite rappelé un clip d'un logiciel de musique (Alice Humain Sacrifice) que j'adore et je n'ai pas longtemps hésité à m'y inscrire xD
DES SUGGESTIONS ? Je ne sais pas si c'est en vigueur ici mais... que les avatars des membres aient la même taille ^^ Mais il me semble que c'est déjà le cas =)
CODE : [Validé par Axel]
AUTRE CHOSE À AJOUTER ? Non xD


Dernière édition par Camille Solfège le Dim 2 Aoû - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège Sam 1 Aoû - 16:43

Bienvenue ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège Sam 1 Aoû - 16:44

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège Sam 1 Aoû - 19:20

Bienvenue amie de PA !!
Amuse toi bien ici
(pour ton avatar il faut mettre son lien dans Lier l'avatar à partir d'un autre site, pour l'avoir a la bonne taille) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège Sam 1 Aoû - 19:25

Bienvenue, et amuse toi bien!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège Sam 1 Aoû - 19:27

Yeah, merci xD Je m'amuserai dès que l'admin m'aura validé =D

(Sarah, est-ce toi ? En tout cas, merci du conseil, j'ai réussi *o*)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège Lun 3 Aoû - 10:52

Hello, et bienvenue sur le forum =] !
Fiche Validée ! Bon jeu ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fiche] Camille Solfège

Revenir en haut Aller en bas

[Fiche] Camille Solfège

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: ♥ Other :: Registre des morts -♥-