AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

Grisélidis Hans [ Finit ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Grisélidis Hans [ Finit ] Mar 21 Juil - 16:46

~ IDENTITY ~


NOM : Grisélidis
PRÉNOM : Hans
SURNOM : le chaperon bleu, la faucheuse bleue, Mister H., Han’s, whisper, wander...
ÂGE : 16 ans d’apparence
ORIGINE : Anglaise ?? Monde du miroir
ORIENTATION SEXUELLE : Ayant la hantise des femmes, il est tout naturel que Hans se révèle homosexuel, mais prenez garde ! Il a légèrement tendance à confondre Amour & Haine, Baiser & morsure, et se révèle aussi d’une nature assez cannibale…

~ CHARACTER ~


SITUATION FAMILIALE ET AMOUREUSE : Aucune famille, généralement ses amours finissent dans son assiette...

HISTOIRE :

Il faisait toujours beau, dans ce monde dénué de chaleur, dans cet endroit où la froideur était mœurs. Pourtant, il y avait bien cette ombre là-bas, cette personne si pure dont il émanait un tel bonheur. Tout le monde se demandait : comme entacher une telle splendeur ? Personne ne le savait, aucun n’arrivait à tromper le cœur de cette enfant emplit de douceur. Toujours il restait loin des autres, loin des vils. Orphelin vivant de ses cultures et du fruit de ses brebis, chaque jour n’était pour lui que douceur et simplicité. Il ne savait pas qu’il vivait en enfer et que Lucifer, le méchant comte, furieux de voir un personnage si pur dans son royaume, prépara la plus belle des tromperies. La façonnant d’apparence aussi ingénue que sa hantise et d’un caractère encore plus fourbe que lui-même. Il lui ordonna près l’avoir doté de vie, de faire du petit ange un être si impur que sa malfaisance et sa cruauté serait connue de tous. Ainsi la belle démone s’éloigna, l’esprit vengeur, accomplir le souhait de son cher créateur. L’angelot qui ne se doutait de rien continuait sa petite vie tranquille, s’imprégnant du bonheur et de la gentillesse dont Mère Nature faisait preuve à son égard. Chaque jour il accomplissait ses devoirs, nourrissant ses animaux bien-aimés, prenant soin de sa pittoresque chaumière et n’oubliant jamais de rafraîchir ses merveilleux rosiers dont les roses étaient dotés d’un bleu azure pareil aux iris du garçon, qui rayonnaient d’une joie immodérée.

Le temps paisible s’écoulait fébrilement, sans se douter de la suite des évènements, car la belle arrivait déjà pour s’emparer de se faible cœur et en écraser les fragments. En chemin elle s’était entraînée à être une parfaite sainte, aussi saine d’esprit que le plus grand des sages et emplit d’une telle innocence que même le plus doux des anges que le bon Dieu avait fait, ne pouvait égaler. La victorieuse se para d’une façade impénétrable, car lui avait-on dit, le jeune et bel enfant savait lire aux plus profond des gens. Enfin par jour de beau temps, le candide aperçut sous son tendre regard une femme qui débordait d’une aura d’une telle gentillesse et d’une telle noblesse que les éléments tout entiers semblaient se plier sous ses pas. Ses yeux étaient comme deux opales turquoise qui débordaient de vivacités et ses longs cheveux dorés paraient son corps au proportions parfaite vêtu d’une simple tunique blanche, tel un soleil qui illuminerait les cieux d’une magnificence sans pareil. Sans un mot, a déesse se dirigea vers l’enfant qui pour la première fois de sa vie, fut charmer par un la beauté qui ressortait d’un être. Telle une mère ayant retrouvé son précieux trésor, elle enlaça de ses longs bras graciles le mince corps d l’angelot. Surprit par ce geste, l’intéressé ne dit mots, laissant la gente dame s’exprimer sur ses vœux :

-Te revoilà enfin mon tendre…


Sa voix mielleuse et ses quelques mots soufflé à son oreille virent lui rosirent les joues, malgré le faite qu’il ne comprenait pas le sens de ces délicieuses paroles. Il y devina qu’elle le prenait pour son propre fils, mais lui savait bien que ses parents s’étaient en allés depuis longtemps rejoindre leur seigneur dans son sanctuaire paradisiaque, le laissant seul comme gérant de sa chaumière et de ses bonnes bêtes. Gentiment, mais surtout par crainte de courroucer cette si grande femme, il murmura d’un ton plaintif :

-Je ne puis être le diamant si chère à vos yeux, car voyez-vous les joailliers qui me donnèrent le souffle se sont retirés il y a peu pour rejoindre leurs aïeux. J’ai entreposé leur chaire dans le cimetière se trouvant derrière le potager. Ils y reposent en paix auprès de leurs sages ancêtres.

La maligne démone, voyait bien que le petit bonhomme essayait tel un gentilhomme de se retirer de son étreinte maternelle forcé, mais elle savait bien qu’il y avait maintenant une place dans son cœur à prendre qui devait se faire plus grande au fil des jours passant. Tout êtres avaient besoins ne serait-ce que d’un peu d’affection, personne ne pouvait vivre sans, même une bête, aussi doué d’intelligence fut-elle, ne pouvait être aussi intentionnée qu’un humain. Étant sûr d’elle, la fourbe ne desserra pas sa prise tout en faisant bien attention que celle-ci oit toujours emplit du même sentiment de joie et de bonté

-Me rejetterais-tu donc ? Moi qui étais si inquiète pour toi, me disant que je retrouverais ton corps dévoré par les vils loups régnant ici… Voilà comment traite-tu donc la pauvre et triste femme que je suis ?


Des larmes semblables à des cristaux perlaient sur son doux visage aux traits si fin et à la teinte si blanche. Certain d’avoir blesser la plus candide des divinités, le pauvre orphelin ne put que céder à son exigence, pensant ainsi réparer son erreur. Alors la nymphe au cheveux d’or lui intima avec précaution de la suivre,le prenant par les mains, le plus innocent sourire aux lèvres. La vil démone emmena le petit angelot avec elle loin de sa prairie et de son agréable et chaleureuse demeure, l’emmenant dans son beau palais d glace qui était érigé sur un immense lac où l’eau se perdait dans le ciel tellement sa couleur était semblable. Émerveillé par se paysage idyllique, le jeune enfant en oublia sa pauvre maison qui n’était à présent plus qu’un taudis où il ne faisait plus bon vivre.

Un pont de cristal se dévoila devant eux, il menait tout doit à la porte éclatante du châteaux grandiose. Le traversant avec allégresse, le petit ange en profita pour admirer l’étendue d’eau qu’il pouvait apercevoir au travers du précieux matériaux sur lequel il marchait, observant les sublimes petits poissons qui naviguaient avec bonheur dans la masse immatérielle, il ne vit pas le requin qui nageait au plus profond de l’eau. Sans attendre, il rejoignit sa nouvelle mère qui l’attendait un peu plus loin, riant de son étonnement. Ensemble il entrèrent dans cette belle bâtisse qui était à présent sa demeure. Beaucoup de personne semblait l’habiter, mais toute semblait trop timide pour l’approcher, où peut-être avait-elle peur de lui ? Faisant abstraction de ses étranges personnages il suivit fidèlement la maîtresse des lieux qui lui présentait toujours avec la même voix enchanteresse, les pièces du grand palais. Tout était bleu, les meubles, l’argenterie, les garde-robes, les murs… Seule la nourriture étaient pourvus d’autres couleurs. Chaque pièce était décoré avec grand goût qui mettait en avant chaque meuble de la salle sans pour autant les faire trop ressortir. En s’approchant d’une fenêtre, il découvrit un grand jardin de roses blanches qui se trouvait derrière le château. Devant toute cette beauté, il en oublia ses fleurs et ses animaux…

Le temps passa, la démone couvrait son petit protégé de tout les cadeaux dont elle était capable, et ne lui faisant faire aucun travaux, au fil du temps, le petit garçon était devenus bien égoïste et excentrique, on chuchotait partout dans la demeure, que le pouvoir lui était monté à la tête. La nouvelle mère choisit ce moment pour convier son enfant à la punition qu’elle avait prononcé pour un voleur. Celui-ci se retrouva écarteler, pour le plus grand bonheur de tous. Envahit par cette horrible vision et par l’affreux rictus qui avait à ce moment, tordus la belle bouche de sa déesse, il essaya de penser que cette personne le méritait. Quelques jours plus tard, fut de nouveaux convié à se genre de spectacle, et toute les semaines qui suivirent comptaient toujours leurs journées ensanglantées. Au fur et à mesure, le jeune garçon finit par y prendre goût, se mettant dans la tête que ces êtres inférieurs ne servaient qu’à distraire ses yeux. Il portait toujours autant la démone dans son cœur, continuant de penser que c’était une sainte… Un jour néanmoins, ou plutôt un soir, tout bascula : Alors que le jeune c’était relevé en pleine nuit pour faire une demande à sa belle, il entendit, une fois arrivé devant la porte de la chambre de la demoiselle, une autre voix masculine. Les deux compères riait et chantait au bonheur, d’avoir transformer un cœur honnête, faisant de nouveau régner la malfaisance de partout dans leur comté. Extrêmement courroucé par ces quelques phrases, il se rendit compte qu’il avait tout le temps été tromper, et que cette belle dame, ne l’aimait pas plus que lui aimait les carottes. Ne pouvant plus tenir il se dirigea vers la cave et une fois à l’intérieur, chercha l’objet de ses souhaits…

La porte s’ouvrit, les deux compères qui riaient ensemble découvrirent avec terreur ce qui se trouvait derrière, mais ce ne fut point long, car bientôt leur jolie petite tête dont le visage était resté pétrifié jonchait le sol et leur sang venait à se répandre sur toute les parois de la pièce, changeant radicalement les tons de la salle. Après cela, le jeune enfant satisfait de lui-même se dirigea dans la cuisine traînant derrière lui sa faux ensanglantée. Arriver à l’intérieur de celle-ci, il prit une petite allumette et alluma avec le balais et tout objets en bois sec qui si trouvait. Laissant derrière lui l’incendie qui faisait fondre le beau château, il parti avec tout l’or de la comtesse et fit construire sa propre maison, étonnamment…bleue.

VOTRE BUT DANS LE JEU : S’amuser des autres.

AUTRE : Mon histoire est une reprise (une très grosse reprise) de Grisélidis, sinon j'aimerais savoir si je peux déjà avoir la faux comme arme ?Car vus que je suis un personnage du monde du miroir et que je l'ai utilisé et emporté...bien entendue je ne me trimbalerais pas tout le temps avec...c'est lourd une faux --"

~ FOR PLAYING ~


GROUPE AUQUEL VOUS SOUHAITEZ APPARTENIR : Lingonberries

VOULEZ VOUS UNE DEMEURE Si possible (même i c'est impossible) j'aimerais qu'elle se trouve dans la forêt bleue... la maison porte le surnom de « Whisper’s house »

VOULEZ VOUS UN RANG PERSONNALISÉ ? {♥️ I'm Just a Sweet of Evil ♥️}



~ AND YOU ~


COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? En naviguant sur des forums…
QU'EN PENSEZ VOUS ? Il est très bien comme il est…
DES SUGGESTIONS ? //
CODE : [oki by Haru]
AUTRE CHOSE À AJOUTER ? /Fiche Finit/


Dernière édition par Grisélidis Hans le Mar 21 Juil - 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yûki Hako
Little Princesse

avatar

Messages : 815
Date d'inscription : 11/07/2009


Still Alive ?
Humeur: Aucune
Arme: Aucune
Autre chose à dire mon petit ?: Mon petit? Qui te dis que je ne suis pas une fille?
MessageSujet: Re: Grisélidis Hans [ Finit ] Mar 21 Juil - 17:29

Bienvenuuuuuue !

Juste comme ça, j'aime beaucoup ton histoire ♥️

Bonne chance pour le reste ♣️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grisélidis Hans [ Finit ] Mar 21 Juil - 17:52

Bienvenue sur le fofo ^^ !
Courage, pour ta fiche =] !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grisélidis Hans [ Finit ] Mar 21 Juil - 18:45

Merci pour votre accueil à tout les deux ^w^ ... Bon je n'avais pas prévus que se serait trop grand --" donc je post la suite ici, j'éditerais pour mon physique...


PHYSIQUE :

Endormit sur un lit envahit par un rosiers aux fleurs bleue, ce petit personnage semble tellement fragile, d’ailleurs, fille ou garçon ? Ce n’est qu’une fois éveillé que nous pouvons le deviner, mais ainsi…son corps est tout aussi frêle, on en viendrait à se demander pourquoi le vent ne l’a pas encore emporter. Sa peau blanche pourrait le faire passer pour un vampire, enfin, si il ne l’est pas déjà…si petit, quel âge à donc cet enfant ? Est-il au moins possible, qu’une personne pareil puisse faire autan d’abomination ? Tout jure à l’innocence chez lui, ses cheveux bleus mi-longs s’éparpillent sur le draps et sur son fin et tendre visage. Celui-ci est composé d’une petite bouche aux lèvres qui rappellent les pétales d’une rose, son simple nez légèrement retroussé lui donne une expression un peu naïve, mais surtout si il venait à ouvrir ses yeux munis de longs cils découvrirez-vous l’éclat de ses iris bleue et dont le regard limpide et pur semble être pareil à une rivière de diamant. Est-il en train de rêver, un large sourire se dessine sur son minois, si naturel et doux, il pourrait faire fondre les cœurs de pierres. Plus vous le regardez, plus il vous semble que tout ce qu’on vous à racontez n’est qu’une terrible rumeur. Toute les parties de son corps sont parfaitement proportionnées, de ses doigts gracile, en passant par ses longue jambes effilées, ses petit pieds de poupées, jusqu’à ses magnifiques oreilles dont l’une est ornée d’une boucle bleue en forme de croix incrusté de saphirs et l’autre d’une rose bleue. D’ailleurs même son style vestimentaire qui est d’un bleue monochrome trahit son sexe : Il est chaussé de bottes à talon s’attachant par des rubans, vêtu d’un short court avec poches et d’un haut à ficelles, il semble porter une cape…un chaperon ? Ses cheveux sont attachés en deux petites couettes basses qui retombent devant chacune de ses épaules et sa tête est paré d’un chapeau militaire un peu trop grand pour lui où est stylisé dessus sur le côté gauche une étoile munit de deux ailes. D’après les dires, il ne porterait jamais la capuche de son chaperon, mais ces poignets et son cou serait muni de bon nombres de bijoux fantaisistes ou sordides. On dit même que ses poches sont remplit de bonbon affreux dont celle lui serait apprécier le goût, mais bon. Tout d’un coups il semble se réveiller posant son regard joueur sur vous, finalement vous n’êtes plus si sûr de si il est un ange ou non…



CARACTÈRE :

« Et si je t’arrachais quelques plumes ? »
Vous pouvez fuir, crier, vous débattre, il est bien trop tard. Il n’y a rien de plus beau à ses yeux que la lente torture d’une âme faible, rien de plus doux, qu’un hurlement de douleur, et rien de moins enivrant que l’odeur du sang. C’est dans sa nature, de faire souffrir ce qu’il aime, si vous n’êtes pas à son goût alors se montreras-t-il plus clément ?En réalité personne ne sait vraiment, Hans est une personne bien trop ambigus pour qu’on l’on puisse le mettre dans une catégorie bien précise. Ce qui est sûr, ‘est qu’il ne faut jamais entrer dans « son jeu » car une fois à l’intérieur, il devient assez compliqué de se défaire de sa présence, tel un prédateur traquant sa proie. En soit il n’est pas si terrible, juste un petit peu trop…fêlé ? On pourrait dire que c’est un psychopathe déluré et lunatique ? c’est un peu ça, il n’aime pas es faibles, et se joues d’eux de toute les manières possible… le problème est bien de savoir si il est sérieux, à force de tourner tout les évènements lugubres en dérision et de rire juste après avoir crié on en viens à se demander avec une once d’inquiétude : jusqu’où iras-t-il ? Alors il faut le tester tout comme il nous teste, au fond il n’est qu’un gamin, pas de quoi prendre peur…ou pas. Ces colère noire peuvent où annihiler en deux secondes, il lui en faut peux pour faire un collier de vos tripes… Il serait une erreur de croire qu’au vus de son physique et de son caractère d’enfant gâté qu’il n’a aucune capacité d’offensive et défensive, comme nous l’avons préciser plus tôt : ‘est un fou furieux, il n’aura pas peur, il se sentira toujours supérieur, et ira jusqu’au bout d’un combat…sauf si l’église du village sonne six heures, c’est l’heure des friandises et du repos, peut-être même qu’avec un peu de chance il vous pardonneras et vous inviteras à son goûté ? Mais ça, c’est une autre histoire…

« Ne t’inquiète pas, je ne suis pas si méchant que ça… »
C’est vraie…ou faux, tout dépend des circonstances et du temps qu’il fait dehors…Bref, prenons en compte que se soit vraie au moment de votre rencontre, certainement que vous le prendrez pour un petit ange descendus du ciel, on peut se douter que c’est son ancienne personnalité qui refait surface, donc, faite bien attention de le garder sous cette forme le plus longtemps possible, sa rallongera votre espérance de vie… Lorsqu’il est dans ce mode que nous pouvons qualifier d’« Happy », son comportement sera absolument charmant (un peu comme le prince): galant, serviable, d’une gentillesse immodérée, d’une naïveté sans pareil, même stupide. Redevenant le petit gamin innocent d’antan, peut-être vous chanteras-t-il une berceuse pour vous aider à dormir ? C’est très certainement sa seule facette qui vous permette de la tuer, ou de lui faire payer l’énucléation qu’il vous a fait subir hier…à vous de voir. Profitez-en un maximum, il n’hésitera pas à se jeter dans la gueule du loup rien que pour vous ! Mais tout de même, restez sur vos gardes, si sa se trouve, il le fait exprès…je ne vous avais pas encore dit ? La fourberie est son occupation favorite, voir les personnes croire les ineptie qu’il raconte ou les voir s’apitoyer sur son sort alors qu’il ferrait mieux de penser au leur le fait bien rire. Voir votre visage passer par toute les couleurs et toute les mimiques l’amuse énormément, alors si en plus de ça vous vous mettez à croire que c’est un saint, vous êtes foutue ! Ne vous affolez tout de même pas, il préfère révéler sa véritable nature avant de commencer l’une de ses douces tortures…

« Alors jouons encore un peu… »
Si il devait choisi un personnage de conte pour une réincarnation, sûr qu’il aurait choisit Cheshire. D’une nature espiègle et inquiétante, ce petit monstre vous fera tourner en bourrique. Ici vous êtes dans son « monde » et donc celons lui vous n’êtes que des peluches avec lesquelles il peut bien faire tout ce qu’il souhaite, vous n’avez pas plus de valeur qu’un insecte à ses yeux, enfin ça c’est pour si vous êtes trop ennuyeux. Pour les « drôles », « bizarres », et les « intéressants » il vous montrera quelques unes de ses merveilles, en tout cas ce qu’il considère comme telles. Restez toujours sur vos gardes, il est très probable que se soit juste une manière de vous tuer de toute les manières les plus furtives et les plus vicieuse possible. Bah, tout de même quelque fois ce sont de vraie merveilles, et d’innocent jeux, il ne faut pas trop pousser non plus, il se rend bien compte que si il trucide tout le monde il ne restera plus personne pour l’amuser, ou il sera trop connue et tout le monde aura trop peur de lui pour l’approcher… Allez, détendez-vous tout de même ! A être trop crispé vous serez mort avant l’heure…
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 04/07/2009
Age : 28


Still Alive ?
Humeur: happy
Arme: toujours pas d'arme...peace & love
Autre chose à dire mon petit ?: Ben... je devais aller faire les boutiques avec ma soeur é_è
MessageSujet: Re: Grisélidis Hans [ Finit ] Mar 21 Juil - 20:26

Bienvenue

Fiche validée ^^

Amuse toi bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-bloody-jam.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grisélidis Hans [ Finit ]

Revenir en haut Aller en bas

Grisélidis Hans [ Finit ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: ♥ Other :: Registre des morts -♥-