AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

Requiem, une ode à la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Requiem, une ode à la mort Sam 18 Juil - 21:13



REQUIEM, UNE ODE À LA MORT
[Lien]


        Genre :

School ~ Fantastique



        Histoire :


Bienvenue, voyageur.




Ah ! Un nouveau venu, un nouvel être en ce monde. Je vois que tu n’es pas un Damné, ni quoi que ce soit qui aurait une quelconque appartenance aux Ténèbres. Ne crains rien, voyons. Je te sens quelque peu perdu… n’est-ce pas ? Cette ville si grande et si belle se nomme Paris. Elle en a vu défiler des vies, cette glorieuse cité ! Mais la véritable Paris n’est pas celle que tu vois de tes yeux, voyageur. Ce n’est qu’une façade, une apparence. Et en ce monde, si tu veux survivre, il vaut mieux pour toi que tu te détaches de ces apparences qui te voilent la vérité. Approche, voyageur, suis ma voix et écoute mon histoire. L’histoire de Paris, l’histoire de ses secrets… Notre histoire.

Oh ! C’est vrai, je ne me suis pas présenté, mais cela n’a guère d’importance puisque tu le découvriras bien assez tôt. Pourtant, si tu souhaites tant le savoir, sache seulement que je suis l’ombre de tout. Je connais les recoins les plus obscurs de cette ville, ses salles les plus secrètes, ses habitants les plus mystérieux… mais laissons tout cela de côté pour le moment, si tu le veux bien. Tend l’oreille et écoute bien, l’histoire que je vais te compter remonte à bien longtemps.

Depuis des temps immémoriaux, la lutte éternelle entre les Êtres de la Nuit fait rage, provoquant des pertes dans n’importe quel camp, des pleurs, des victoires et des défaites. La guerre perdurait sans qu’aucun n’en sorte réellement vainqueur. Bien sûr, il y eut parfois un temps de gloire mais celui-ci ne durait jamais assez longtemps pour être pleinement savouré.



Vampire.



Ce simple mot doit te dire quelque chose, n’est-ce pas ? Peut-être n’es-tu pas assez familier de notre Monde pour savoir toute la vérité et surtout les mystères qui en découlent. L’éternelle guerre entre les Vampires et leur plus sérieux rivaux, les Lycans, ne cessaient de faire des ravages, mettant à feu et à sang les longues nuits de ces créatures. Tu te demandes sûrement ce que Paris a à voir dans cette histoire, non ? La réponse est : tout, voyageur. Elle en est le théâtre, la spectatrice muette depuis des siècles. Oh, cela ne fait aucun doute qu’elle a tenté de manifester son mécontentement à travers de nombreuses plaies qui affectèrent la cité. Mais qu’est-ce cela face à des créatures incapables de mourir de maladie ? L’affrontement qui semblait sans fin continuait d’avoir lieu, blessant cette ville si belle.

Cela aurait pu continuer ainsi pendant des siècles et des siècles si un des Damnés n’était pas sorti de sa retraite pour proclamer une paix entre les différentes races de cette ville. Un non-vivant dont le clan équivaut à celui d’une légende, un être né il y a si longtemps que certains pensaient qu’il avait déjà succombé à la rage qui animait la guerre entre les êtres comme lui et les Lycans. Et pourtant, cette homme s’était lentement fait une place dans la société jusqu’à accéder au titre noble et prestigieux de Prince. Tu crois peut-être que les créatures des ténèbres allaient refuser son offre, cette main tendue vers une paix entre toutes les races du monde de la nuit ? Tu aurais tort de le penser, mais tu aurais eu raison. Étant donné la barbarie dont faisait preuve certaines d’entre elles, il allait de soi qu’une paix durable n’était guère réalisable. Mais c’était se leurrer devant les arguments et la force de persuasion que cet homme possédait. De nombreuses créatures furent charmées par ses paroles et par ses actes, un bon nombre d’entre elles avaient perdu des êtres chers dans cette guerre dont les origines remontaient à la nuit des temps et dont personne n’avait le souvenir. Lycans, Démons, Vampires… quel qu'il soit, chacun se sentit concerné par les discours de cet être sorti de nulle part et pourtant présent parmi eux. Il s’adressa à tous, n’omettant personne.

Lentement, une paix s’installa entre les clans de la ville et Paris devint une cité prospère et aussi belle de jour que de nuit. Il va de soit que ce serait omettre de dire qu’il n’y avait pas quelques égards de la part des nouveaux venus, particulièrement des étrangers qui n’avaient guère connaissance de cette paix et qui répandaient sang et larmes là où ils passaient. Inutile aussi de préciser que ces mêmes personnes regrettaient aussitôt leurs actes quand elles étaient menées devant le Prince de la ville. Paris devint l’une des cité les plus sûres qui soit, où la guerre avait laissé la place à la paix, où les Vampires et les Lycans tout comme les Démons et tout autres créatures, cohabitaient sans craindre pour leur vie. Une ville prospère, une ville dont les blessures se refermaient doucement mais sûrement.

Une ville dans laquelle tu te trouves à présent, voyageur. Une ville qui t’a ouvert ses bras, t’a accueilli en son sein. La paix qui y règne depuis maintenant de nombreuses années, et même des siècles, est faite pour durer. Voyageur, as-tu saisi l’importance de tout ceci ? Paris peut s’offrir à toi si toi, tu t’offres à elle comme il se doit. Ah, je vois que tu en as déjà compris toute la subtilité et tous ses secrets… et que mon identité n’est plus à prouver.


Revenir en haut Aller en bas

Requiem, une ode à la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: Nos partenaires.-