AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

Blanche Apple ou Snow White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Blanche Apple ou Snow White Sam 18 Juil - 10:21

~ IDENTITY ~


NOM : Apple
PRÉNOM : Blanche
SURNOM : Princesse Snow White
ÂGE : 18 ans
ORIGINE : Le monde du miroir
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro, car oui elle aime les hommes...enfin disons qu'elle attend le Prince Charmant avec lequel elle pourra jouer autant qu'elle le voudra.

~ CHARACTER ~


SITUATION FAMILIALE ET AMOUREUSE : Une belle-mère, sa mère est morte en la mettant au monde quant à son père il est mort peu à près. Côté amour et bien, Blanche est disons très populaire mais elle ne s'est jamais engagée sérieusement avec un homme. Elle préfère les martyriser plutôt qu'avoir des relations avec eux.

PHYSIQUE :
Blanche a, comme son nom l'indique, une peau extrêmement pâle et douce également. Elle peut d'ailleurs se vanter de n'avoir eu aucun problème de ce côté-ci (acné ou que sais-je encore). Mais en plus de sa peau incolore, ses cheveux sont également blancs voire argentés. Oui, elle n'a pas les cheveux noirs comme l'ébène et honnêtement elle trouverait cela déplacé étant donné son nom, de la même façon, ils ne sont pas lisses mais ondulés et ornés de petits rubans. Elle a de grands yeux violets qui respirent l'innocence.
Plutôt petite, cela ne rend Blanche qu'encore plus mignonne de même que sa frêle apparence fait qu'on la pense faible. On lui donnerait le bon Dieu sans confession.
La jeune fille ne montre que rarement ses vraies émotions sur son visage, on ne peut voir que son masque souriant de parfaite petite fille bien élevée. Même en grandissant, Blanche a conservé son visage enfantin, sa bouche rosée ainsi que ses fossettes adorables.
Pour le reste, elle est plutôt bien formée : une poitrine convenable, des hanches fines. Une parfaite petite poupée qui est bien loin d'être chétive. Elle est plus forte qu'elle en a l'air et peut sans effort tordre un bras mais, évidemment en tant que jeune fille bien élevée, elle évite de le faire en public... cela casserait son image.
Quant à ses vêtements, la petite princesse porte de jolies robes avec plein de dentelles et de couleurs (le blanc reste sa « couleur » préférée).

CARACTÈRE :
Les apparences sont trompeuses
C'est ce qui définissait le mieux Blanche. Devant les autres, elle était douce, agréable, gentille et absolument parfaite. Jamais elle n'élevait la voix ou ne se mettait vraiment en colère. Mais, la vraie Blanche, elle, était loin d'être aussi gentille et mignonne. Cruelle, elle savait exactement quoi faire pour obtenir ce qu'elle voulait. Ses capacités d'analyses lui permettaient de se conformer à ce que son interlocuteur attendait d'elle afin de se rapprocher de lui et de l'utiliser comme bon lui semblait. Pour elle, le visage qu'affichaient ses victimes lorsqu'elles souffraient était tout simplement un véritable bonheur, car non contente de les traiter plus bas que terre elle aimait passer ses nerfs sur eux. Déterminée et têtue, elle finissait toujours par atteindre le but qu'elle se fixait et peu importe les pertes que les autres auraient à subir... Bien sûr, Blanche n'était pas quelqu'un d'illogique, aussi elle ne s'attaquait pas à des personnes innocentes ou beaucoup trop dangereuse si elle n'était pas préparée. En gros si on ne la provoquait pas, elle ne s'en prenait pas à aux autres. D'une certaine manière, il valait mieux l'avoir comme amie que comme ennemie.
Un psychologue avisé, remarquerait que le comportement violent et sadique était tout simplement une façon de se libérer de cette vie stricte... Et il n'avait pas tout à fait tord.
En résumé, la petite princesse était une jeune fille agréable et calme, à partir du moment où on ne l'embêtait pas. La mettre en colère s'était s'attirer les foudres d'un démon qui ne vous lâcherait pas tant que vous ne seriez pas mort et enterré (et si vous avez le temps de pleurer pour implorer sa pitié elle en serait ravie).

Une adorable petite poupée non ?

HISTOIRE :
Dans un grand manoir, une jeune femme s'apprêtait à mettre au monde un enfant. Dehors, les rues étaient encombrées par la neige qui semblait vouloir repeindre le monde en blanc.
Le médecin de la famille Apple n'était pas encore arrivé que déjà le travail commençait. Au chevet de la femme se tenait les deux seules bonnes qui avaient déjà participé à des accouchements.
Haletante, Mme Apple hurlait de douleur tandis que les domestiques s'affairaient à sortir le bébé.

« Je vois sa tête Madame. »

Poussant sans s'arrêter, la future mère priait pour que son enfant soit en bonne santé, elle se rendait bien compte que plus le bébé sortait et plus ses forces l'abandonnaient. Un ultime effort permit au bambin de finalement faire son entrée dans le monde. Un cri aigu s'échappa de la bouche de l'enfant.

« C'est une petite fille Madame ! Elle est tellement pâle...»

Tandis que l'une des bonnes sortait prévenir leur Maitre, l'autre entreprit de nettoyer le bébé avant de le donner à sa mère. Madame Apple serra sa petite fille dans ses bras et pleura, jamais elle ne verrait cette enfant grandir et s'était sûrement la première et dernière fois qu'elle pourrait tenir son bébé.
Monsieur Apple entra dans la pièce et s'approcha de son épouse, l'air heureux et inquiet à la fois. Il sourit en voyant le petit bout de chou contre sa femme.
« Comment va-t-on l'appeler ? Murmura-t-il.

- Blanche... Comme la neige. » Répondit sa femme en baisant le front de sa petite princesse.

Elle tendit l'enfant à son époux avant de fermer les yeux pour ne plus jamais les rouvrir... Quand le médecin arriva, on déclara Madame Clarisse Apple morte.

A la suite de ça, Christian Apple éleva seul sa fille dans leur manoir avec l'aide des domestiques. Rongé par le chagrin, il passait ses journées à travailler ou à jouer avec son enfant. Les femmes ne l'intéressaient pas et à part Blanche, personne ne comptait pour lui.
Jusqu'au jour où il ramena dans leur demeure, une jeune femme splendide nommée Sandra. Monsieur Apple annonça par la suite qu'il se remariait et que Sandra était celle qu'il fallait pour donner de l'amour à sa petite princesse.
Deux ans plus tard, le père de Blanche mourrait des suites d'une maladie grave, laissant sa fille de cinq ans à la charge de sa nouvelle femme devenue donc veuve.

D'une certaine façon, Christian pouvait s'estimer heureux de ne pas avoir connu la véritable nature de sa deuxième épouse, car sans doute, il ne l'aurait jamais laissé s'approcher de son petit flocon de neige.
Narcissique, odieuse et méprisante voilà ce qui qualifiait Sandra Apple. Obsédée par son visage, elle passait son temps à se regarder dans les miroirs et cherchait sans cesse à être plus belle. La belle-mère ne s'occupait pas de Blanche, elle ne voyait qu'en elle une bouche à nourrir et une gamine pleurnicheuse. Mais ceci changea lorsque la petite princesse fut âgée de 15 ans, la petite fille était devenue une très belle jeune femme et attirait tous les regards.
La jalousie s'insinua peu à peu dans l'esprit de la femme, sa belle-fille embellissait de jour en jour et était en plus d'une gentillesse rare. Le temps passait et Blanche volait peu à peu la vedette à sa belle-mère, celle-ci s'efforçait d'ailleurs de paraître plus belle et maudissait à chaque fois la jeune fille devant son miroir.

Puis, l'année des 18 ans de l'albinette, Sandra Apple décida d'éliminer sa terrible rivale. Elles ne pouvaient pas être deux à se partager les regards de convoitises des hommes.
Le plan de Madame Apple était simple, pendant le bal du Comte Noah elle allait donner rendez-vous à sa belle-fille dans les couloirs du château et lui proposerait une pomme rouge qu'elle aurait empoisonné auparavant.

Le soir du bal, alors que tous les invités discutaient et s'amusaient, Sandra fit signe à sa rivale de la rejoindre. Elle l'emmena dans un couloir éloigné et se mit à lui parler de tout et de rien pour endormir sa méfiance, elle y était presque arrivée et décida de lui donner le fruit.

« Blanche, que dirais-tu de goûter un bout de cette délicieuse pomme ?

- Maintenant mère ?
- Oui mon enfant, regarde comme elle brille et comme elle est rouge, dit-elle en la lui remettant, il ne faut pas gâcher les bonnes choses.

- Je comprend.»

Elle approcha la pomme empoisonnée de sa bouche quand soudain elle poussa un cri et désigna du doigt quelque chose. Inquiète, sa belle-mère se retourna et n'eut le temps de voir qu'une forme sombre avant de perdre connaissance.
Blanche, quant à elle sourit sadiquement et adressa un sourire charmeur à l'homme qui venait d'assommer la femme.

« Merci beaucoup Monsieur le Duc, pourriez-vous nous laisser seules maintenant... Je ne voudrais pas vous importunez plus longtemps.

- Ce fut un plaisir Miss Apple mais puis-je vous demander pourquoi une telle brusquerie à son égard ?

- Navrée mais je ne puis vous mettre dans le secret, cependant en gage de ma gratitude prenez ce fruit. Il serait dommage de le gâcher n'est-ce pas ?

- Effectivement, je vous remercie. Si vous voulez bien m'excusez, dit-il en s'inclinant, un air béat au visage. »

L'adolescente attendit qu'il parte avant de reporter son attention sur le corps immobile de sa presque meurtrière. D'une main, elle traîna sa belle-mère le long des couloirs du château (bénit soit le fait qu'il y ait un bal ce qui laissait les couloirs déserts) jusqu'à ce qu'elle est atteint la salle de torture. Rapidement, Blanche souleva la femme et la déposa dans un grand sarcophage de fer, un rictus froid apparut sur son visage au fur et à mesure qu'elle fermait le socle sur la silhouette de sa belle-mère. Un cri de souffrance se fit bientôt entendre et le flocon de neige ricana.

« J'espère que vous appréciez mère, c'est l'une des rares Vierge de Fer en Europe... Oh et ne vous inquiétez pas pour votre visage, personne n'arrivera à vous reconnaître vous n'aurez donc pas à vous sentir... comment dire... honteuse. »

Un long gémissement suivi d'une série de coup sur la prison la fit rire.

« N'espérez pas vous échappez mère, personne ne sait que nous sommes ici et puis je ne pense pas que quiconque puisse entendre vos hurlements de douleurs avec la musique. »

L'adolescente se mit à jouer avec un petit miroir qui était tombé du sac de sa belle-mère..

« Vous savez, puisque vous en avez pour à peu près six heures à vivre je peux vous expliquer comment vous en êtes arrivée là... Voyez-vous, je ne vous ai jamais vraiment aimé, oh bien sûr au début vous étiez gentille mais, vous passiez trop de temps avec mon père et quand il est mort je n'ai même pas pu le voir.

Elle poussa un soupir et claqua sa langue en entendant un grognement rauque.

- Cessez de m'interrompre ! Je disais donc, je ne vous aimais pas. Et plus les années passaient plus votre visage était la seule chose dont vous vous préoccupiez. Honnêtement, je n'ai jamais compris votre besoin incessant de toujours vous regarder dans le miroir... après tout malgré votre apparence vous êtes une personne horrible. C'est d'ailleurs pour ça que je vous inflige cette mort... défigurée, agonisant pendant des heures. Il faut que vous sachiez qu'au départ vous aviez une chance de vous en sortir mais vous ne cessiez de convoiter mes amis et je ne parle même pas du fait que vous tentiez de m'assassiner. Enfin, je suis heureusement beaucoup plus intelligente que vous. »

L'albinette parcourut la pièce des yeux et s'étonna de voir passer en courant une petite fille blonde. Avec prudence elle se mit à la suivre. Elle ne savait pas pourquoi mais il lui semblait que c'était la chose à faire et qu'ainsi son avenir promettait d'être intéressant. Blanche se fit semer par la gamine lorsqu'elles arrivèrent dans ce qui allait être son futur royaume : le Green Clubs.
Pénétrant dans le château, elle y trouva un immense miroir, curieuse elle s'approcha et éclata de rire en voyant ce qu'il reflétait.
Oui, l'avenir promettait d'être vraiment intéressant.

VOTRE BUT DANS LE JEU : Trouver le parfait Prince Charmant et accessoirement traumatisé tous ceux qui entrent dans son Château en leur montrant son miroir.

AUTRE : Elle a un côté légèrement paranoïaque (notamment avec les pommes) et aime beaucoup s'amuser.

~ FOR PLAYING ~


GROUPE AUQUEL VOUS SOUHAITEZ APPARTENIR : Blackberry

VOULEZ VOUS UNE DEMEURE J'en ai déjà une.

VOULEZ VOUS UN RANG PERSONNALISÉ ? Princesse Snow White s'il te plait.

~ AND YOU ~


COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? I'm Chris
QU'EN PENSEZ VOUS ?
DES SUGGESTIONS ?
CODE : [oki by Haru]
AUTRE CHOSE À AJOUTER ? Je proposerai bientôt un partenariat avec un autre forum satisfait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blanche Apple ou Snow White Sam 18 Juil - 11:55

Re-bienvenue !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blanche Apple ou Snow White Sam 18 Juil - 11:59

Re merci XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Blanche Apple ou Snow White Sam 18 Juil - 18:54

Blanche neige j'ai rien contre toi mais je te déteste *traumatisme de l'enfance*
Mais bienvenue quand même Cool je serai gentil avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blanche Apple ou Snow White

Revenir en haut Aller en bas

Blanche Apple ou Snow White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: ♥ Other :: Registre des morts -♥-