AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

Mad Hatter at your service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mad Hatter at your service Ven 17 Juil - 21:17

~ IDENTITY ~


NOM : Blackson
PRÉNOM : Keith
SURNOM : The Mad Hatter
ÂGE : 21 ans
ORIGINE : Le monde du miroir
ORIENTATION SEXUELLE : Gay

~ CHARACTER ~


SITUATION FAMILIALE ET AMOUREUSE :
Cela fait bien longtemps que je n'ai plus rien à voir avec ma famille, d'ailleurs à l'heure qu'il est... enfin l'heure c'est vite dit... donc au moment où je vous parle je ne sais même pas s'ils sont encore en vie et je ne m'en soucie guère. Mais puisque vous brûlez d'envie d'en savoir plus à mon compte, je vous dirais que, comme chaque être vivant j'avais deux géniteurs, un mâle et une femelle et en bonus une petite soeur. Une situation amoureuse ? Grand ciel non ! S'établir c'est la fin de la liberté, mieux vaut aller de conquête en conquête plutôt que de jurer fidélité à qui veut bien l'entendre et finir par se lasser !


PHYSIQUE :
Ha se décrire physiquement, rien de tel pour constater à quel point on manque d'objectivité. Quoi qu'il en soit je commencerais par dire que je suis un homme. Tout à fait objectivement bien sûr, je n'est été influencer en rien pour vous affirmer cela et je suis sûr que vous ne doutez point de mon discours... pourtant si c'est le cas, je me ferais une joie de vous en donner la preuve ~♥️. Ahem, je suis donc un homme d'une vingtaine d'année, vingt et un ans pour être précis. Enfin, cela fait bien longtemps que j'ai cet âge, vous saurez pourquoi en lisant la suite de ma fiche. Je mesure un mètre soixante-seize et pèse soixante-deux kilos, soit une taille moyenne et un poids plutôt respectable... c'est grâce au thé ! C'est bon pour la santé. Si vous voulez mes mesurations... faudra me les demander en privé ~♥️.
Bon trêve de plaisanterie, mes cheveux sont blonds, mi-long et généralement en bataille... j'ai des occupations plus importantes que celles de me coiffer. Une frange cache mon front et mes sourcils très fins. Mes yeux sont d'une très jolie couleurs, enfin ça, c'est subjectif, objectivement je dirais qu'ils sont entre jaune et vert... disons "Jauert". Mon nez est plutôt fin. Mes lèvres, comme ma peau sont très pâle. Il parait que c'est normal d'avoir une peau si claire lorsqu'on est blond. Je n'irais pas à l'encontre de cette idée puisque j'en suis l'exemple même.
Ma silhouette en général est plutôt fine, issue d'une noble famille c'est normal non ? Pour développer sa musculature il faut effectuer des travaux ingrats, ce qui, dieu soit loué, ne fut jamais mon cas ! Je fais très attention à moi tout de même ! Et si vous avez l'occasion de me voir nu (du calme les filles, pas la peine de me lancer vos dessous, toutes hystérique) vous pourrez constater que je suis totalement imberbe... mmh certes ce n'est pas virile mais je n'aime pas spécialement les poils donc ça m'arrange.
Enfin, pour ce qui est de mes vêtements... un look soigné et reflétant ma noblesse ! Même si je n'ai plus rien à voir avec mon rang, pas question de devenir un souillon ! Et bien sûr, mon inséparable et magnifique chapeau haute forme ! Que j'ai décoré et personnalisé de façon à ce que personne ne puisse se vanter d'avoir le même !
Voilà, j'ose espérer avoir été objectif mais... cela m'étonnerais. Oh ne pensez pas que je soit prétentieux... aller lisez donc mon caractère et vous verrez.


CARACTÈRE :
Nous y voici. Cette fois j'essaierais vraiment d'être objectif... mais c'est difficile. Commençons donc pas les "on dit". Il parait que je suis fou... hum sachant que tout Homme est enclin à sa propre folie, je pense que c'est normal d'être fou. Bien que, comme tout Homme je ne me considère pas comme tel, qui pourrait dire et assumer le fait d'être taré ? Il faut être fou pour ça ! Enfin si "on dit" alors laissons dire ! Il n'est rien de bon à vouloir dire le contraire de ce que pense le monde entier. Je suis pas fou au point de contredire des milliers de gens (fusse-t-il que des milliers de gens me connaissent, je n'ai pas cette prétentions) et surtout pas la reine de Coeur... enfin bon nous nous éloignons du sujet. Ah cette vieille manie de passé du coq à l'âne, cela énerve souvent les gens. Pauvres Gens, s'ils n'ont pas de conversations, ils considèrent qu'être versatile est un défaut. Allons bon, si on résume je suis fou et versatile... Je considère plutôt comme de bonne compagnie, ou même bavard à la limite mais quand même. Continuons, je suis une personne pleine d'humour et de dérision. D'ailleurs, avez vous résolue ma devinette préférée ? "Pourquoi un corbeau ressemble-t-il à un bureau ?" Non ? Et bien moi non plus ! Donc si un jour vous trouvez la réponse il faudra me la donner... euh... que disais-je avant cela ? Ah oui je parlais de mon caractère.
Ah je suis aussi très maniaque pour ce qui est de l'entretient de la maison, de l'hygiène... je vous déconseille de venir prendre le thé en ma compagnie si vous ne vous êtes pas lavé les mains avant... ni même si vous ne vous êtes pas lavé tout court ! Il y a des choses capitale dans la vie : l'hygiène et le thé. Le thé étant en première position. Même si en boire trop fait uriner... mais c'est une autre histoire.
Que peut-on dire de plus sur moi ? J'estime être une personne de caractère qu'il ne faut pas trop provoquer sinon ça pourrais mal se finir... enfin ceci ne s'applique pas à la reine de coeur bien sûr ! J'ai un respect total pour cette femme ! Comment ça hypocrite ? Eh bien pour votre gouverne, je préfère vanté sa majesté et passé pour un hypocrite plutôt que lui dire ce que je pense de ses méthodes et me retrouver sans tête sur mon cou.

HISTOIRE :
Je suis né dans cette étrange monde dont notre très chère Alice est la fondatrice. C'était il y a 41 ans... oh si je n'avais pas tuer le temps je serais vieux ! Enfin bref, je suis donc né un sept juillet au sein d'une famille noble de Blue Diamonds. J'ai été élevé de la meilleure façon qu'il soit, respectueux, courtois et bien sûr hypocrite. Que serait le monde de la noblesse dans cette hypocrisie ? Bref. On m choisi le meilleur précepteur qu'il soit, les meilleurs femmes de chambre, les meilleurs repas, les plus beaux vêtements... le mieux, la perfection... toujours. Il fallait toujours être le premier dans tous les domaines. Il était impensable que mes cousins puissent êtres "meilleurs" que moi. Les adultes ne se rendent pas compte de la pression que c'est pour un enfant ! Et je vécu ainsi durant seize longues années, seize année à n'être que le pantin de mes parents, l'accomplissement de ce qu'ils n'avaient jamais été. La perfection n'existe pas dit-on ? Et bien mes géniteurs n'en avait que faire, "puisqu'elle n'existe pas, il faut la créé" ce contentaient-ils de répondre à cela et leur cobaye pour cette création, c'était moi. Leur fils aîné. L'honneur de la famille. Jamais on ne me laissa en paix. Même ma petite soeur, qui était pourtant d'une très grande beauté, n'a jamais reçu autant... non pas d'affection... disons plutôt, d'intérêt. Le centre des discutions, l'objet de convoitise des autres adultes dont le fils n'était pas aussi parfait. Derrière mon hypocrisie naturelle que m'avait si bien enseigné ma mère en me servant exemple, je cachais en moi des colères et des sentiments que me faisaient peur. Des sentiments dont il était inimaginable qu'une personne comme moi puisse être l'otage.
Entrons donc dans les détails, d'apparence j'étais un garçon bien sous tout rapport, gentil et souriant. Derrière ce masque de perfection, se cachait un enfant désireux de voir brûler sa famille, le manoir familiale, les domestiques, les convives... tout ! Pourtant je ne l'ai jamais fait. Parce qu'on m'en a empêché. Parce qu'on a chassé ses sentiments au fond moi. Parce qu'on a changé cette haine en amour. Non pas de l'amour à leur égard. De l'amour à l'égard de celui qui m'a permis de refouler cette violence. Oui j'ai bien dit "celui" inacceptable venu d'un enfant de bonne famille comme moi. Alors nous nous sommes aimé en secret pendant deux années.
Puis, vinrent mes seize ans, j'avais l'âge de choisir une épouse. Une femme... comme dans tout bon rapports, tout homme "normal" doit choisir une femme pour compagne. Mais j'étais loin d'être normal... on avait fait de moi un être au dessus de la moyenne... alors je n'étais pas "normal" ! Les femmes ne m'ont jamais intéressées, je vois en elles ma mère... et je vois en les femmes trop belles ma petite soeur... on me considère comme sexuellement déviant mais je ne le suis pas au point d'être attiré par ma soeur ! J'ai donc jeté mon dévolu sur les hommes. Alors imaginez ma réaction lorsqu'on m'annonça qu'il était temps que je choisisse une épouse... je n'ai rien dis sur mon homosexualité, continuant à voir secrètement celui qui apaisait mon âme. On me fit rencontré des tas de filles, jolies, intelligentes... on me proposait des répliques de ma soeur. Comme je mettais du temps à choisir et que je sortais secrètement pour aller voir vous-savez-qui, on fini par me faire suivre.
Je sentais que l'ambiance était des plus froides lors de mon retours... j'ignorais qu'on savait pour mon secret. Le lendemain, alors que j'allais vous-savez-où, je n'ai jamais trouver celui que j'aimais... du moins, je ne l'ai jamais trouvé comme il était la veille... si vivant, si joyeux... ce que j'ai trouvé... c'était un corps inerte dans lequel était planté une dague portant l'emblème de ma famille. Même dans la mort il était beau. Ma haine refit surface. Il fallait que je les tues pour m'avoir enlever celui qui comptait plus que tout pour moi. Il fallait que je le venge. De leurs faute, plus jamais ses lèvres chaudes viendraient chatouiller les miennes, plus jamais ses mains ne viendraient réchauffer ma peau et plus jamais ses sourires ne viendraient étouffer ma colère. Mon défunt amant dans les bras je pensais à la vengeance. Leur enfoncer cette dague dans le coeur comme ils avaient brisés le mien. Je n'ai pas pleuré. J'ai haïs. Et pourtant je n'ai rien fait. Car je l'aimais et savais que mettre en oeuvre mon plan ne le ferrais pas revenir et apporterait un poids supplémentaire à mon coeur. Il était déjà bien assez lourd... ce qu'il fallait, ce n'était pas haïr, c'était lâcher du lest ! Alors je suis partit, j'ai porté son corps jusque dans un endroit paisible ou nous aimions aller, j'ai pris mes petites mains et j'ai creusé. Oui, j'ai creusé sa tombe de mes mains, j'ai creusé à m'en faire saigner les doigt, à m'en arracher les ongles... et cette douleur physique calma ma douleur mentale... jamais cette douleur ne serait effacé, elle est toujours tapis au fond moi, blottie dans un coin de mon âme, elle dort, toute petite, innocente... apaisé mais toujours vivante. Et puis, après quelques jours, lorsque j'eu enfin fini... je suis partit. Rester ne servirait à rien. Je suis partit sans prévenir personne. Et depuis je n'ais jamais revu ma famille.
J'ai erré longtemps. Non pas comme une âme en peine... comme une âme qui ne savait pas où aller. Ma peine, ma haine. Elles étaient là, mais elles se taisaient. Alors j'arrivais à ne plus y penser. Et un jour, j'ai fais une nouvelle rencontre. J'avais dix-sept ans il me semble. Je rencontrais celui qui aujourd'hui est toujours à mes côtés que l'on appelle "Le lièvre de Mars". Grâce à lui j'ai réussi à passé au delà ma condition d'âme errante. Nous nous installions ensemble dans un coin peut fréquenté de Blue Diamonds et vécurent tranquillement, offrant le thé à qui viendrait à notre rencontre.
Jusque là, rien de spécial. Puis vint le grand concert donner par la reine de coeur où je fut convié. Car oui, je suis un excellent chanteur sans vouloir me vanter. Mais a peine j'eu fini mon premier couplé que la reine s'écria "Il n'observe pas les pauses entre les mots ! Il massacre le temps ! Qu'on lui coupe la tête !" heureusement pour moi, je réussis, grâce à cette hypocrite génétique à me sortir de se mauvais pas, suite à des excuses, des flatteries... la reine m'épargna. Et depuis ce jour, le temps refuse de passé... cela fait vingt ans...
Et aujourd'hui... oh c'est comme hier, comme avant hier... espérons que les choses bougent un peu...


VOTRE BUT DANS LE JEU : Prendre le thé et s'amuser ~♥️

AUTRE : naon !

~ FOR PLAYING ~


GROUPE AUQUEL VOUS SOUHAITEZ APPARTENIR : Cloudberry

VOULEZ VOUS UNE DEMEURE Chez le chapelier toqué et le Lièvre de Mars.

VOULEZ VOUS UN RANG PERSONNALISÉ ? The Mad Mad-Hatter

~ AND YOU ~


COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Je suis Haru
QU'EN PENSEZ VOUS ? ...
DES SUGGESTIONS ? ...
CODE : ...
AUTRE CHOSE À AJOUTER ? J'espère que je resterais motivé Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mad Hatter at your service Ven 17 Juil - 22:57

J'aime beaucoup ton perso !!! Je sens que je vais bien rire avec lui Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mad Hatter at your service Sam 18 Juil - 0:14

satisfait mouhahahaha j'espère qu'on va rire yatta
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mad Hatter at your service Sam 18 Juil - 18:55

Un autre fou du thé Bienvenue on prendra le thé ensemble (sans Ropad elle me fais peur >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mad Hatter at your service

Revenir en haut Aller en bas

Mad Hatter at your service

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: Fiches validées-