AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

Grächen Von Mondlicht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Grächen Von Mondlicht
Ich will dich töten !

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/04/2010


Still Alive ?
Humeur: Envies meutrières.
Arme: des couteaux de cuisine ?
Autre chose à dire mon petit ?: Hin hin... tuer, tuer... !
MessageSujet: Grächen Von Mondlicht Dim 11 Avr - 14:12

    ~ IDENTITY ~

    NOM : Von Mondlicht.
    PRÉNOM : Grächen.
    SURNOM : aucun.
    ÂGE : 16 ans.
    ORIGINE : Allemande.
    ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle.


    ~ CHARACTER ~

    SITUATION FAMILIALE ET AMOUREUSE :

    Née dans une famille allemande, Grächen n'aurait jamais dûe être née et ses parents étaient prêts à commettre un infanticide. Elle fut simplement abandonnée près d'un vieux chêne mort.


    PHYSIQUE :

    Les cheveux gris, poisseux, sanglants et totalement crades. Oui Grächen ne se lave plus. Elle est d'une puanteur atroce. D'une petite taille, vers les 1 mètres 54, on a du mal à la voir la nuit. Sa peau est macabre à croire et n'a aucunes couleurs. Son corps est frêle, fragile d'apparence mais pour son âge elle n'en reste pas moins redoutable. Ses robes sont dentelées et noires, couvertes de sang. Elle s'est fabriquée un chapeau en forme de citrouille, elle aime la couture mais confectionne aussi des bonbons... empoisonnés. Toujours quelques couteaux de bouchers à la main au cas où, Grächen ressemble à un personnage complètement fou et cruel. Ses yeux qui étaient gris-verts sont devenus rouges de folie. Ses traits se sont renforcés en sévérité, en cruauté et en machiavélisme.

    CARACTÈRE :

    D'un caractère calme lorsqu'on la voix pour la première fois, elle n'en reste pas moins une personne cruelle. Son visage est à la base passif, elle flâne, elle regarde autour d'elle mais elle est extrêmement attentive à ce qui se passe autour d'elle. Elle observe beaucoup mais lorsqu'elle voix une "proie", elle ne s'en défait jamais, elle la poursuit jusqu'à sa mort ! Elle est impulsive, machiavélique, mystérieuse, curieuse. Elle aime aussi le sexe, beaucoup. Sans doute est-elle nymphomane ? Elle dialogue peu mais agit beaucoup. Elle n'est pas vulgaire, elle est mignonne mais attention les apparences sont trompeuses. Parfois, il lui arrive de ne pas avoir des envies meurtrières. Grächen est une jeune fille manipulatrice, trompeuse, menteuse et parfois franche, égoïste, ne voit que son propre intérêt quand elle entreprend quelque chose seule ou en équipe. En fait, ce qui devrais nous faire peur c'est lorsqu'elle ne dit rien et qu'elle est silencieuse car c'est souvent dans ces moments là où elle complote pour tuer.


Dernière édition par Grächen Von Mondlicht le Dim 18 Avr - 19:03, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grächen Von Mondlicht
Ich will dich töten !

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/04/2010


Still Alive ?
Humeur: Envies meutrières.
Arme: des couteaux de cuisine ?
Autre chose à dire mon petit ?: Hin hin... tuer, tuer... !
MessageSujet: Re: Grächen Von Mondlicht Dim 11 Avr - 15:11

    HISTOIRE :

    Née à Berlin lors de la guerre 39-45 (on ne sait pas la date avec exactitude), Grächen a été abandonnée pour des raisons économiques dès sa naissance (ses parents étaient prêts à faire un infanticide) près d'un vieux chêne mort. Le ciel ce jour là était noir, pollué, sanglant et Dieu ne semblait pas être en la faveur de ces pauvres gens en souffrance. Un prêtre passa dans le coin essayant de trouver une vie, une personne. Il tomba alors sur la jeune fille qu'il nomma Grächen.


    Acte 1 : Étrangeté & mystère

    Qui était elle ?- se demandait le prêtre. Il fit de longues recherches mais il ne trouva rien concernant les parents de ce bébé. Il la regardait grandir chaque jours, se demandant ce qu'il allait bien lui dire lorsque l'âge de la conscience arrivera. Il remarqua quelque chose d'étrange, ses cheveux étaient gris. Était-ce sans doute une maladie ou une malédiction ? Ce jour arriva et elle avait 7 ans. Qui-suis-je ? Pourquoi les autres ont un papa et une maman et pas moi ? - posait elle sans arrêt. Un jour le prêtre lui raconta tout, ils t'ont abandonnés papa et maman. La jeune fille fût surprise et s'enferma pendant des jours et des jours dans sa chambre, cherchant la tranquillité et la paix. Choses qu'elle n'a jamais gagné. Le prêtre faisait de son mieux mais ses efforts étaient vains. Et puis un jour la jeune fille sortit de sa chambre toute maigre, toute macabre, avançant vers le prêtre et tomba devant lui comme épuisée. Il décida de l'allonger sur son lit et regarda par ailleurs le bureau en bois qu'il lui avait offert. Il était gratté, abîmé par les ongles, des tâches de sangs aussi s'y trouvait ainsi que des mots terribles comme : tuer, mœurs, crevez tous...


    Acte 2 : La traversée du miroir.

    Une journée splendide resplendissait dans un petit village sinistre. De la lumière passait à travers les vitraux et donnait un instant magique à l'œil. Le prêtre décida de sortir, alors il marcha en direction de la porte qu'il ouvrit doucement. La place du village était lumineuse et donnait quelque chose de gai par rapport à ce village maussade et sinistre. Là, il remarqua la petite fille. Il n'a jamais pu lui donner de nom, elle ne répondait jamais, ne parlait jamais. Seulement cette petite était couvertes de taches rouges et de bleus ainsi que d'égratignures.

    Le prêtre accourut vers elle. Il la regarda de haut en bas, paniqué et apeuré. Il la souleva et la prit dans ses bras tel un prince portant une princesse et décida de lui faire prendre un bain. Une fois plongée dans le bain, la petite ne pleurait pas, elle ne montrait pas vraiment de sentiments. Il lui demanda effaré. Mais... qui t'as fais du mal comme ça ?

    La petite ne levait même pas un sourcil et frotta son corps maigrelet avec le savon couleur ivoire qui sentait une odeur de bébé. Il la regarda et continua. Tu ne dois pas te laisser faire ! Ces personnes peuvent être punies pour t'avoir fait du mal !

    Tout à coup elle le regarda comme intriguée et esquissa un sourire malicieux. Elle sortit brusquement du bain et enroba son corps autour d'une serviette rose pâle.


    Le prêtre ne put qu'essayer de la réconforter durant toutes ces années. La serrer dans ses bras mais elle refusait, le repoussait, restait seule et ne parlant que très peu. Il décida alors de la mettre à l'école pour qu'elle puisse se faire des amis or elle ne faisait que les terroriser et ils la craignait tous.

    C'est alors qu'un jour, en rentrant de l'école, elle remarqua une porte dans la maison. Une porte qu'elle n'avait jamais vu auparavant. Une porte en bois où s'étaient reproduit ses mots, ses écritures terribles. Elle l'ouvrit et y découvrit un miroir orné de citrouilles, de cœurs, de sang... Elle referma la porte et celle-ci disparut progressivement.

    Qu'était-ce ? Elle décida d'aller se coucher. Le prêtre entrouvrit la porte de sa chambre pour la regarder.

    Quelques années passèrent, elle avait 16 ans.

    La pluie tombait à saut, un temps de chien. Le prêtre cherchant la petite fille décida d'ouvrir les portes de son église pour voir si elle n'était pas dehors. Là, elle était là, elle lui faisait face. Couverte de sang, c'était encore plus gore qu'avant. Le prêtre était haineux. Il lui demanda énervé. Qui t'as fait ça ? Qui t'as fais ça, répond !

    Le jeune fille aux cheveux gris désigna une trainée de sang. Comme si on avait tracé du sang sur un ligne droite. D'ailleurs elle partait vers une ruelle. Le prêtre décida de suivre la trainée, allant de ruelles en ruelles, de coins de plus en plus sombres. Là, un cul de sac mais aussi... Horreur ! Des enfants, trois, entassés les uns sur les autres. Il accourut et examina les corps. L'un était égorgé et on voyait encore du sang couler tout doucement par terre. L'autre, n'avait plus de yeux et son ventre était lacéré, on voyait... des boyaux. Et le dernier, il lui manquait des doigts et les coins de ses lèvres étaient coupés faisant le "sourire de l'ange".

    Quel spectacle improbable, miteux, macabre, gore !! Le prêtre frissonna de peur et était paralysé. Soudain un petit bras blanc se glissa autour de son cou et des lèvres lui susura. Crèvre, crèvre... ih ih !

    SHLAC, un couteau lui trancha violemment la gorge et le prêtre tomba à terre, les yeux ouverts. Pourquoi cette petite était elle aussi inhumaine ? Pourquoi était elle aussi cruelle et pourquoi était elle dans une mentalité de criminelle voir d'assassin. Un policier qui avait suivit cette longue trainée de sang découvrit avec horreur la petite fille. Elle commença à courir, courir, en direction de la maison qui appartenait au prêtre. L'agent la poursuivait à vive allure. Elle ouvrit la porte de la maison, monta les marche, traversa le long couloir sombre et vit la porte mystérieuse. Pas une seconde à perdre ! Elle l'ouvrit et passa sa main à l'intérieur du miroir. Aucun humain ne comprit la disparition soudaine de la jeune fille.

    Elle tournait, tournait et tomba sur les fesses sur un sol rocailleux. Une ville aux citrouilles l'attendait... Pumpkin's Village.


Dernière édition par Grächen Von Mondlicht le Dim 18 Avr - 19:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grächen Von Mondlicht
Ich will dich töten !

avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 11/04/2010


Still Alive ?
Humeur: Envies meutrières.
Arme: des couteaux de cuisine ?
Autre chose à dire mon petit ?: Hin hin... tuer, tuer... !
MessageSujet: Re: Grächen Von Mondlicht Dim 11 Avr - 15:25

    VOTRE BUT DANS LE JEU : Ich will töten und das Entsetzen dieser Welt werden ! (Je veux tuer et devenir l'Horreur de ce monde).

    AUTRE : Nein.

    ~ FOR PLAYING ~

    GROUPE AUQUEL VOUS SOUHAITEZ APPARTENIR : Lingonberry.

    VOULEZ VOUS UNE DEMEURE ? J'aimerai bien à Pumkin's Village.

    VOULEZ VOUS UN RANG PERSONNALISÉ ? Oui : Ich will dich töten !


    ~ AND YOU ~

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? En vagabondant.
    QU'EN PENSEZ VOUS ? Couleurs et contexte superbe !
    DES SUGGESTIONS ? Pas encore.
    CODE : [okay by haru]
    AUTRE CHOSE À AJOUTER ? Nein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grächen Von Mondlicht

Revenir en haut Aller en bas

Grächen Von Mondlicht

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: Fiches validées-