AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Forum mort. Nouvelle adresse BJ ~ Madness Return.
Pour ceux qui voudraient récupérer leur présentation,
vous devrez vous connecter pour voir les catégories du forum.

Partagez|

Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lacie O'clock
Sadistic and Persecuting rabbit


avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 21


Still Alive ?
Humeur: Gnourf...
Arme: Une chaîne-faux
Autre chose à dire mon petit ?: Je ne suis PAS petite, ordure ~
MessageSujet: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Dim 21 Mar - 3:36

~ IDENTITY ~

    NOM : O'clock ~ Your time is past, you are mine, my dear †
    PRÉNOM : Lacie ~ Like a part of music, I'm incredible †
    SURNOM : Aucun ~ Songe donc à m'en donner un †
    ÂGE : 14 ans ~ Les apparences sont bien trompeuses, la jeunesse éternelle m'a fait des faveurs †
    ORIGINE : Anglaise ~ Born in a dead world, dead in Wonderland †
    ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle à tendances bi' ~ Qui aurait cru qu'elle aurait un coeur, prenez garde à vos âmes putrides †
    VOTRE PERSO EST-IL PRIS D'UN CONTE : Nan ~ I'm born in my own tail †


~ CHARACTER ~

    SITUATION FAMILIALE ET AMOUREUSE : Une famille déchirée, qui rejetait leur fille et la regrettait de toutes leurs pauvres âmes perdus, absente et inintéressée qui essayèrent d'abandonner leur fille. Son seul et unique amour de toujours, Jack; mort quelques mois avant la "mort" de Lacie. Lui seul connaît le vrai nom de Lacie

    PHYSIQUE : Lacie n'a pas un physique de rêve, loin de la; elle a néanmoins un visage très mignon et attendrissant, quand on ne la connais pas mais ne lui dite pas qu'elle est "jolie" ou "mignonne" ça l'irrite, et mieux vaut pas irriter Lacie O'clock. Elle est très petite, on l'a prend souvent pour une petite fille; elle est affolement maigre alors que c'est un vrai goinfre, elle mange beaucoup et en particulier de la viande, elle ne grossit pas proportionnellement à sa taille depuis toujours, mais elle semble ne plus changer depuis son arrivée à Wonderland. Elle est "plate" et donne l'impression d'être frêle : en réalité elle est très robuste et assez agile, elle est douée au combat et très musclée. Ses coudes et ses genoux sont pointus, ainsi que ses épaules, elle a le dos légèrement voûté, sûrement car elle se tient très mal quand elle est assise ou qu'elle marche. Ses longs cheveux bruns retombent gracieusement sur sa peau blanche, elle a deux grandes tresses qu'elle ne défait jamais, deux petites mèches sur les deux côtés de son crâne font penser à des oreilles de chat, il n'en est rien je vous assure. Ses yeux sont petits, d'une couleur marron-verte profonde. Son visage est maigre et a les traits fins: un large front, des pommettes blanchâtre rehaussées, des petites oreilles qui malgré leur taille peuvent entendre jusqu'à une longue distance, un petit nez pointu ce qu'il ne lui empêche pas d'avoir un odorat tout aussi développé, des sourcils bruns fins, des lèvres fines et grandes, un menton pointu, un cou fin et court. Elle s'habille toujours de la même façon, rien ne sert de se changer tout les jours, vu qu'il n'y a plus de jours ici...

    CARACTÈRE : Ici, c'est elle qui donne les ordres et personne d'autres, qu'ils osent se frotter à elle; ce serait mauvais pour eux. Elle refuse que l'on lui dicte sa conduite, et l'expriment clairement. Lacie n'est pas du genre à se laisser berner et, quand elle veut quelque chose, elle l'obtient, qu'importe les moyens. Elle est habituée à se battre et sait très bien se défendre, elle aime à "torturer" mentalement et physiquement ses victimes, elle joue avec ses victimes et ses ennemies, elle s'amuse à les blesser et à les regarder souffrir, ouais dans le genre sadique on fait pas mieux je sais... Ne lui demander pas de cacher un secret, ce serait peine perdue. Lacie sait très bien se battre et ne rate pas une occasion d'irriter les autres; si elle a un objet, lourd ou non, en main elle se sent obliger de la jetée sur la tête de quelqu'un. Elle est très froide, répond très sèchement aux autres, et est asociale. Elle a un rire sadique et s'amuse à ponctuer la fin de ses phrases par un joli Kufufu ~, souvent signe qu'elle à une idée derrière la tête, rien de bon en tout cas. Elle à néanmoins un gros point faible, quand on lui parle de ça elle perd toute sa force : l'amour. Martyrisée étant enfant, l'amour était son seul et unique remède, et elle l'aimait plus que tout; maintenant c'est une arme dévastatrice contre Lacie; elle devient folle.

    HISTOIRE :

      Born in spite of me


    La mère de Lacie était une femme affreuse, imbue de pouvoir et voulant se faire connaître aux yeux du monde. Elle était moyennement riche, elle vivait dans une toute petite maison dans une banlieue d'Ipswich. Son père était totalement effacé, sauf quand il fallait blâmer sa fille; sa femme lui dictait sans arrêt sa conduite et lui acquiesçait toujours sans broncher. Le jour de la naissance de Lacie, un trois juillet 1985, beaucoup de monde se pressait autour du lit de la femme qui venait de mettre au monde un petit bébé; dans la salle on se félicitait, on s'embrassait, on riait... Quelle ambiance hypocrite étant donné que personne n'aimait vraiment cette famille; le nouveau né ne parlait pas, enfin il n'avait pas manifesté sa présence depuis sa venue au monde, personne n'avait entendu sa voix. Elle était mignonne, petite et frêle mais mignonne, ce qui suscita de la jalousie chez sa mère, toujours en quête de perfection. Personne ne s'occupait vraiment d'elle dans cette petite chambre sombre. Le nourrisson était en fait plus effrayé qu'autre chose, c'est vrai : une vingtaine de personne qui se précipitait dans sept mètre carré, des rires et des paroles si fortes, et puis cette sensation étrange qui planait dans l'air; elle avait véritablement peur. Qu'on se le dise, Lacie n'est pas son vrai prénom, c'est un surnom qu'elle a inventé face au dégoût qu'elle éprouvait envers son vrai prénom; mais d'abord, qui suis-je ? Et bien je suis un son, un murmure, une voix, un bruit, je suis tout et rien; je choisis, je crée et je tue; mais dans le commun des mortels on m'appelle vulgairement "conscience". J'accompagne tout le temps la jeune fille et la rassure. Mais bref, revenons au sujet principal; ce jour n'eût rien de spécial, rien d'une naissance exceptionnelle.

      Please, let me hear the sound of your voice


    Voila déjà trois ans que la petite Lacie était née, ces parents la chérissait et la gâtait, mais elle s'avait que tout cela n'était que mensonge et hypocrisie. Quand il n'aurait plus besoin d'elle, il la jetterait et l'abandonnerais. La maison était relativement calme, voire morte, comme d'habitude de toute façon. Lacie était seule, assise en plein milieu de l'obscure chambre, elle serrait une grosse peluche lapin rapiécée; elle passait ses journées à regarder la fenêtre de sa chambre, il lui arrivait parfois de verser quelques larmes dont elle ignorait la cause, mais ces parents ne s'en souciait gère, tant qu'elle restait sage et qu'elle ne disait pas un mot; car oui, depuis sa naissance, le petit enfant n'avait encore prononcé aucun mot, au soulagement de ces parents : elle ne pouvait rien dire donc ne pouvait se rebeller ni refuser ce que l'on lui demandait de faire. Tout paraissait plutôt bien dans leur vie, mais il n'en était rien. Un jour, alors qu'ils étaient assis confortablement à table, Lacie se mit à verser des larmes mais sans raison; sa mère commença alors à s'énerver, à la blâmer et à lui dire qu'elle était toujours insatisfaite, qu'il fallait qu'elle arrête de croire que le monde tournait autour d'elle, quelle ironie ! Ses paroles auraient été mieux placée si c'était Lacie qui les avaient prononcées à sa mère, mais Lacie se contenta d'ouvrir faiblement la bouche et de vagues gémissements sortait de sa bouche. Son père s'arrêta de manger, et se leva d'un coup, frappant les points contre la table. Pour l'étonnement de tous, Lacie se mit alors à dire clairement et distinctement :

      - Papa, Maman, pourquoi vous faites semblant d'être heureux ?


    Avant qu'une réponse ne lui parvienne, sa mère renversa la table d'un coup de pied, et son père attrapa l'enfant par les cheveux et la tire jusqu'à sa chambre; la petite hurlait que l'on arrête ça, des mots sortaient si subitement de sa bouche. Arrivée devant la vielle porte, le père l'ouvrit d'un coup sec et lança l'enfant avant de fermer et de verrouiller la porte à double tour. La petite tapait contre la porte, il n'y avait pas de lumière car la nuit tombait déjà. Elle sanglottait et disait "pardon... pardon... je suis désolée... s'il vous plaît..." Mais elle fût stoppée par un violent coup contre la porte, elle entendit la voix de sa mère de derrière.

      - Et tu crois que c'est pour qui que l'on fait ça hein ? Petite imbécile !


    Ses mots résonnèrent comme des poignards dans le coeur de l'enfant, elle cessa de pleurer et, les yeux écarquillés, elle s'écrasa lourdement sur le sol. Ses yeux étaient gonflées de sang, et ses larmes séchaient déjà sur ses pâles joues. Mais pourquoi, pourquoi tout ça ? Elle ne méritait pas tout ça...

      I'm a poor caged bird


    Dehors, les oiseaux chantaient, le soleil brillait haut et filtrait quelques rayons par la fenêtre d'une petite fenêtre, la fenêtre d'une chambre, la chambre de la pauvre petite Lacie, voila 5 ans qu'elle était enfermée dans sa maison, qu'elle n'avait pas vu l'extérieur depuis bien longtemps, et que les seuls moments ou elle pouvaient marcher à travers l'appartement, c'était quand elle devait faire les corvées. Ce jour la, elle était roulée en boule sous son lit crasseux, cachette habituelle; ses cheveux n'avaient pas été brossés depuis belle lurette, ses jolis yeux avaient laissé place à d'énorme cernes. Elle était couverte de poussière, mais ça elle s'en fichait. Voila quelques heures qu'elle était comme ça; elle avait très mal à la cuisse droite, comme si on lui enfonçait un poignard; elle sortit alors de sous le lit, et tâtonna le sol sale; quelques minutes plus tard elle sortit un vieux livre poussiéreux. Elle souffla dessus et pût distinguer le titre : "Alice aux pays des merveilles". Elle grimpa sur son petit lit et entama l'ouvrage. Mais à peine eut-elle commencé qu'elle referma le précieux livre: elle ne l'aimait, voire pas du tout; elle éprouvait une étrange sensation à chaque fois qu'elle tenait ce livre, cette sensation de venait sûrement pas du texte, mais du livre lui même, il y avait quelque chose d'étrange dans cet exemplaire, elle le déposa sur un coin de son lit. La tête entre les genoux, elle essayait de s'imaginer des histoires mais se sentait toujours aussi seule.

    Alors qu'elle commençait à s'assoupir, quelque chose s'écrasa contre sa vitre, pour ensuite disparaître. Apeurée, elle ne bougea pas d'abord, puis cela recommençait une deuxième fois, puis une troisième fois. Elle se décida alors à aller voir ce qu'il se passait. Elle s'approchait lentement de la fenêtre, et l'ouvrit doucement pour ne pas que ces parents rappliquent. Elle passa timidement la tête en dehors quand soudain, la tête d'un jeune garçon apparut, sur le coup de l'étonnement, Lacie sursauta et tomba de la fenêtre, puis tout se passa si vite ensuite. Elle vit les arbres défiler sous ses yeux pour que enfin sa chute soit stoppée net, elle atterrit pour son plus grand étonnement en douceur, elle était assise sur quelque chose de chaud et d'agréable. Elle mit quelques minutes à comprendre; le garçon de tout à l'heure avait amorti sa chute. Elle était éblouie par son regard, quand elle se releva d'un coup, un peu honteuse mais surtout effrayée.

      - Ah, désolée de t'avoir fait si peur. Tu restais souvent cloîtrée dans ta chambre, j'ai voulu voir à quoi tu ressemblais vraiment.


    Il y avait donc une personne qui s'interraissait à elle ? C'était impossible ! Pour son père, elle n'était d'aucune utilité, pour sa mère, elle était si laide qu'elle ne devait pas se montrer au monde. Une étrange chaleur envahi son coeur, et ses jambes était engourdies.

      - Je m'appelle Jack. Et toi ?


    Prise par la panique, et surtout très confuse, elle répondis sans vraiment réflecir : elle était assez perdue.

      - Heu, je... j'ai... moi, heu... Lacie, je m'appelle Lacie...


    Mais que faisait-elle ? Pourquoi lui mentait-elle ? Elle ne savait pas, mais son véritable prénom lui faisait à présent peur, pour aucune raison précise, mais elle ne voulait pas que son nouvel ami connaisse son vrai prénom...

      I finally found you, my love


    Début de l'Automne 1997, les feuilles orangées tombent, pareille à des tâches de sang, et Lacie aimait ça. Depuis quelques années elle s'était découvert une passion dévorante pour le sang, c'est arrivé je ne sais comment; elle à aussi beaucoup mûri, et rit beaucoup ces temps-ci, pourquoi ? Parce que Jack est avec elle quoi qu'elle fasse, il est orphelin alors il passe ses journées avec la petite fille. Tout semble si beau et si doux avec lui, le temps s'arrête et tout ces choses qui les entourent fondent et disparaissent. Ce n'est qu'une illusion mais tout plaît à Lacie, elle aime être baignée dans le bonheur, ne serait-ce que pour rattraper les 12 premières années de sa vie, alors elle a le droit, ne serait-ce qu'un peu, de vivre dans une illusion si parfaite ou rien ne l'empêche de rêver et de l'aimer.
    Elle était allongée dans l'herbe, elle et Jack; ils se tenaient la main. Tout semblait si calme, le vent soufflait calmement, il n'y avait pas de bruits dehors, les parents n'étaient pas à la maison. Bref, une journée rêvée. Jack avait fêté ses 16 ans il y a quelques jours; il avait beaucoup grandit depuis sa rencontre avec Lacie, et ressemblait de plus en plus à un homme adulte. l'ambiance était si parfaite, Lacie tourna la tête pour admirer le visage de celui qui était l'élu de son coeur. Quand soudain, un grognement se fit entendre et une ombre se pencha sur les deux amoureux.

      - Jack, j'ai faim ! Et puis arrête de traîner avec la sorcière !


    A peine eut-il finit sa phrase qu'il se retrouva projeté en arrière, allongé dans les feuilles mortes, Lacie était à cheval sur lui et le tenait par le col.

      - Vincent, petit crétin ! Tu peux pas nous laisser seuls ? Et arrête de m'appeler "sorcière" !


    Le jeune garçon répliqua en lui donnant un violent coup de pied dans le ventre, elle tomba sur le côté, pliée en deux de douleur. La jeune fille fît alors un croche patte à Vincent, puis commença alors une bagarre incessante. Jack se releva péniblement, un peu abasourdi et confus.

      - Oh non, ça recommence... Arrêtez tout les deux !!


    Il cria tellement fort et avec une telle fermeté, que les deux autres se figèrent instantanément. Lacie courut alors vers lui et s'assit. Vincent déboula ensuite et cria.

      - Mais c'est pas juste ! Dit-quelque chose grand frère !
      - Oui. On rentre à la maison. Désolée pour tout Lacie.


    Il lui frotta la tête doucement avant de lui déposer un baiser sur le front. Il se leva, pris Vincent par la main, et s'en alla vers le fond du jardin. Lacie le regarda partir, puis rentra chez elle en traînant le pieds. Elle se dirigea vers la cuisine pour aller finir la vaisselle, ses parents n'allaient pas tarder...

      You steal my heart


    "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas..."

    Une épaisse fumée noire se dégageait de la cheminée, la poussière s'accrochait aux tableaux hideux de la pièce monotone. Les fenêtres étaient entrouvertes, laissant pénétrer l'odeur délicate du monde extérieur. Ce monde dont Lacie n'avait aucune conscience, car 14 ans durant, elle avait dû restée cloîtré dans cet horrible endroit à cause d'un bête caprice. Caprice qui lui avait valu tout. Elle était la, en boule sur ce siège rouge à écouter le son du tic-tac de l'horloge: ce son elle le connaissait bien, tout les jours elle restait la, immobile à l'écouter, elle le laissait prendre possession de son esprit faible, elle le laissait l'envoûter. Comme souvent, ces parents étaient absent, elle s'autorisait alors ce moment unique que de venir se prélassé devant non pas cette cheminée nauséabonde mais devant cette horloge, si belle, si grande. Elle fermait les yeux, et laissait libre cours à son imagination, s'inventant des mondes inhumain, ou régnerait la terreur et ou l'on y sentirait chaque jour l'odeur des fleurs du mal. Elle ne pouvait penser à des choses gaies, elle n'y avait jamais été habituée, de ce fait elle pensait à la mort, à la douce fin, à l'éternelle errance, à tout puis à rien.

    "Si le loup y était, il nous mangerait..."

    Les oiseaux n'étaient plus venus sifflez à la porte depuis plusieurs jours, le soleil brillait de moins en moins fort, les fleurs perdaient au fur et à mesure toutes leurs pétales. Ses lettres se faisaient de plus en plus rare, et devenaient de lus en plus étranges; cela faisait 7 mois que Jack était parti, où ? Lacie n'en avait aucune idée, il n'avait rien voulu lui dire, de peur de la faire souffrir. Il lui avait promis de lui donner des nouvelles toutes les semaines. Mais voila 2 mois qu'elle n'avait rien reçu; bien évidemment cette correspondance devait rester secrète aux yeux du monde, tout comme leur amour. Si la mère de Lacie venait à apprendre que sa fille connaissait un jeune garçon, qui sait ce qu'elle aurait fait souffrir à son enfant. Cet enfant qui avait grandit sans que personne ne s'en aperçoive.

    "Mais comme il y est pas, il nous mangera pas..."

    Pourquoi à chaque seconde, elle avait l'impression de s'éloigner de plus en plus de lui, de le perdre, de se pousser dans un vide, un gouffre sans fin. Son coeur se resserrait au fur et à mesure que le temps coulait, et elle restait la, pliée en deux sur son siège rouge, à agoniser, à suffoquer, elle voulait s'enfuir, se battre, partir...mourir. Elle avait l'impression que son sang allait éclater, c'était une douleur insoutenable. Quelqu'un toqua. Elle ne pouvait lus bouger tant la douleur lui rongeait les os; elle se jeta sur le sol et rampa en laissant traîner ses jambes meurtries par le temps. Elle se tenait le ventre d'une main et de l'autre tentait de s'accrocher à un mur pour pouvoir se mettre debout. En vain, son corps ne la soutenait plus. Elle tomba et sa tête heurta violemment une commode dans l'entrée, elle hurla et donnait des coups de pieds et de poings dans les murs. Elle n'en pouvait plus, elle craqua; toute ces années passées à se taire, à ne ien dire et à souffrir en silence, à se laisser marcher dessus. Tout ça éclata, elle hurlait et pleurait, la douleur était si intense. Elle se mettait à entendre des voix sortie de nulle part, un air de musique l'ensorcelait, elle souffrait, hurlait que l'on cesse de la faire souffrir, de la tuer. Pourquoi la mort était si douloureuse ? Un nouveau coup fût frappé à la porte, les voix changèrent et prirent un ton violent et haineux, elle avait peur à présent. Elle devenait folle. La porte s'ouvrit. Tout se passa si vite.

    " ... "

    Elle n'aurait pas dû cette jeune fille, elle n'aurait pas dû m'ouvrir la porte, j'étais la, haineux, à l'attendre la faux à la main, les larmes aux yeux. Si elle était rester sagement dans son siège et n'avait pas ouvert à un inconnu, elle vivrait toujours une vie terrible et banale, mais si douce comparé à ce qui l'attendait. Je suis un monstre. Pour venger la personne qui comptait le plus pour moi, j'ai tué celle qui comptait le plus pour lui. On m'avait dit "Tu es maudit, mon enfant". Je n'ai alors qu'une seule solution, tuer pour soulager ma terrible douleur.

    "..."

    Lacie releva la tête, les mains sur les oreilles essayant d'oublier ces voix incessantes, une figures frêle et perdue se trouvait à présent devant elle, un objet brillant dans la main, il se pencha vers elle. Le visage déformer par les pleurs, et aveuglé par sa soif de vengeance.

    "..."

    Je n'aurai pas dû. Il ne me pardonnerai jamais.

    "..."

    Il posa sa main sur le front de Lacie, et lui murmura à l'oreille quelques dernières paroles "Une morte pour un autre. Adieu sorcière." Lacie écarquilla les yeux puis... Elle ne respirait plus, le sang coulait à flot sur le sol usé, une lame argentée gisait à côté du pauvre corps, Lacie était morte, elle avait été arrachée à la vie à cause d'un malentendu. Elle quittait ce monde vicieux, pour renaître dans un monde qu'elle aurait préféré ne jamais découvrir.

      Broken smile


    Lacie se leva, toute ses douleurs avaient disparut, elle se trouvait à présent dans une pièce qui lui semblait familière. Derrière elle se dressait un miroir brisé, elle s'en approcha, le toucha de ses doigts fins. Il était si froid et étrangement, elle ne s'y reflétait pas. Mais qu'aurait-elle vu dans ce reflet ? Je pense qu'elle préférait les choses ainsi. Sa robe était tachée de son sang, ses yeux vides fixaient à présent une porte, une porte banale. Pourtant elle senti une irrésistible envie de de l'ouvrir, de la toucher même. Une voix retentit de nouveau; mais cette fois ce n'était pas de sa tête, mais de nulle part. De la pièce ? De la porte ? Du miroir ? Aucune idée. Juste une voix enfantine si familière.

      "C'est le moment de renaître maintenant Cette voix résonna dans sa tête comme le tic-tac de la vieille horloge de son salon. Tu ne retournera plus chez toi, mais console toi, oublie ta triste réalité et ouvre cette porte."

    lacie s'approcha telle une poupée vers cette porte, elle attrapa la poignée et la serra fort, comme pour ne jamais la lâcher.

      "Elle t'emmènera à la première étape de ton voyage. bon jeu hihi"


    Elle ouvrit la porte, et se senti comme aspirée à l'intérieur, qui était plus en fait l'extérieur. Elle revivait. Mais dans quel monde ? Et sous quels conditions ?

      Kill the black rabbit


    Une fois la porte passée, elle se retrouva dans un monde étrange. On aurait dit un vieux parc d'attraction désaffecté. Elle s'y aventura doucement. Un sourire terrible avait pris la place de la mine terrorisée. Elle aimait cet endroit, où régnait la folie et l'on pouvait humer l'odeur du sang. Elle s'y plaisait tant. Elle avançait doucement, pour pouvoir savourer chaque pas, toute personne normale aurait été terrifiée, Lacie elle était contente. Elle marchait lentement quand elle vit un corps devant elle, elle s'en approcha. Le corps d'une jeune femme jonchait le sol. Elle était belle, des ronces entourait maintenant son corps. Elle était pourtant intacte, il n'y avait ni sang ni blessures sur elle, et son visage montrait une expression si sereine, elle était pourtant bien morte. Lacie pris ce qu'elle avait dans la main, une faux noire dont le manche était une longue chaîne en acier. Elle contemplait l'arme du bout des doigts, elle jeta des regards furtifs autour d'elle: Personne. Elle s'en alla alors en courant l'arme à la main, un sourire sadique au lèvres.

    Et c'est ainsi que commença l'histoire du lapin noir tâché de sang...


    VOTRE BUT DANS LE JEU : Tuer, tuer, tuer, tuer...

    Arme : Une faux noire avec une longue chaîne en acier pour manche.

    Autre : Il n'y a rien d'autre à ajouter Kufufu


~ FOR PLAYING ~

    GROUPE AUQUEL VOUS SOUHAITEZ APPARTENIR : blackberry ~ Une mûre emplie de ronces et de haine, la perfection incarnée †
    VOULEZ VOUS UNE DEMEURE Nan ~ Je hère ici et la, fermez vos portes et regardez sous vos lits les enfants Kufufu
    PETITE DEscriptION DE VOTRE DEMEURE
    VOULEZ VOUS UN RANG PERSONNALISÉ ?

    Sadistic and Persecuting rabbit
    Kiss the death ~

    Code:
    [center][font=Trebuchet MS][b][color=red]†[/color][/b] Sadistic and Persecuting rabbit [b][color=red]†[/color][/b][/font]
    [i][color=darkred]Kiss the death ~[/color][/i][/center]


~ AND YOU ~

    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? J'étais sur la v2 Very Happy
    QU'EN PENSEZ VOUS ? JEME ! C'est beau, c'est beau, c'est be:BRIQUE:...
    DES SUGGESTIONS ? Ne changez rien ~
    CODE : New day
    AUTRE CHOSE À AJOUTER ? Heu... Mwéhéhé ?

    PS: Mon histoire est assez...spéciale alors si vous n'avez pas tout compris, n'hésitez pas à m'envoyer un MP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Dim 21 Mar - 15:17

Yeaaaaah ! J'aime beaucoup comment tu écris !
Mais j'ai pas encore tout lue à cause mon pc qui rame ! (chieur va ! )

Fiche validé ! Bon jeu Twisted Evil

édit : ton rang était trop long alors j'ai remis celui de bj ^^
Revenir en haut Aller en bas
Lacie O'clock
Sadistic and Persecuting rabbit


avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 21


Still Alive ?
Humeur: Gnourf...
Arme: Une chaîne-faux
Autre chose à dire mon petit ?: Je ne suis PAS petite, ordure ~
MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Dim 21 Mar - 15:28

YA-HA ! Merci Very Happy

2 mois de travail, ça porte ses fruits (et des cloques aux mains U_U)

Oho c'est qui de v2 ?? Mwéhé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Dim 21 Mar - 16:01

De rien ^^ bon rp =D

je suis Looking glass/Caem/Kiele etc xD
Revenir en haut Aller en bas
Lacie O'clock
Sadistic and Persecuting rabbit


avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 21


Still Alive ?
Humeur: Gnourf...
Arme: Une chaîne-faux
Autre chose à dire mon petit ?: Je ne suis PAS petite, ordure ~
MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Dim 21 Mar - 16:13

Awééé ok x3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asselia Akane
♥ ~Little Fairy~ ♥

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 31/08/2009
Age : 23


Still Alive ?
Humeur: Joyeuse ♥
Arme: Aucune pour le moment
Autre chose à dire mon petit ?: Naah !
MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Dim 21 Mar - 23:06

Omg j'aime ta perso *w*

Bienvenuue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacie O'clock
Sadistic and Persecuting rabbit


avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 21/03/2010
Age : 21


Still Alive ?
Humeur: Gnourf...
Arme: Une chaîne-faux
Autre chose à dire mon petit ?: Je ne suis PAS petite, ordure ~
MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you ! Lun 22 Mar - 21:38

Merci petite fraise >3< *saute partout* Zbouing zbouing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you !

Revenir en haut Aller en bas

Lacie O'clock ~ Be careful, I can bite you !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Bloody Jam † :: Fiches validées-